<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Toward Brain Area Sensor Wireless Network

Seyed Alireza Zabihian

Mémoire de maîtrise (2017)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (10MB)
Citer ce document: Zabihian, S. A. (2017). Toward Brain Area Sensor Wireless Network (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/2936/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ De nouvelles approches d'interfaçage neuronal de haute performance sont requises pour les interfaces cerveau-machine (BMI) actuelles. Cela nécessite des capacités d'enregistrement/stimulation performantes en termes de vitesse, qualité et quantité, c’est à dire une bande passante à fréquence plus élevée, une résolution spatiale, un signal sur bruit et une zone plus large pour l'interface avec le cortex cérébral. Dans ce mémoire, nous parlons de l'idée générale proposant une méthode d'interfaçage neuronal qui, en comparaison avec l'électroencéphalographie (EEG), l'électrocorticographie (ECoG) et les méthodes d'interfaçage intracortical conventionnelles à une seule unité, offre de meilleures caractéristiques pour implémenter des IMC plus performants. Les avantages de la nouvelle approche sont 1) une résolution spatiale plus élevée - en dessous dumillimètre, et une qualité de signal plus élevée - en termes de rapport signal sur bruit et de contenu fréquentiel - comparé aux méthodes EEG et ECoG; 2) un caractère moins invasif que l'ECoG où l'enlèvement du crâne sous une opération d'enregistrement / stimulation est nécessaire; 3) une plus grande faisabilité de la libre circulation du patient à l'étude - par rapport aux deux méthodes EEG et ECoG où de nombreux fils sont connectés au patient en cours d'opération; 4) une utilisation à long terme puisque l'interface implantable est sans fil - par rapport aux deux méthodes EEG et ECoG qui offrent des temps limités de fonctionnement. Nous présentons l'architecture d'un réseau sans fil de microsystèmes implantables, que nous appelons Brain Area Sensor NETwork (Brain-ASNET). Il y a deux défis principaux dans la réalisation du projet Brain-ASNET. 1) la conception et la mise en oeuvre d'un émetteur-récepteur RF de faible consommation compatible avec la puce de capteurs de réseau implantable, et, 2) la conception d'un protocole de réseau de capteurs sans fil (WSN) ad-hoc économe en énergie. Dans ce mémoire, nous présentons un protocole de réseau ad-hoc économe en énergie pour le réseau désiré, ainsi qu'un procédé pour surmonter le problème de la longueur de paquet variable causé par le processus de remplissage de bit dans le protocole HDLC standard. Le protocole adhoc proposé conçu pour Brain-ASNET présente une meilleure efficacité énergétique par rapport aux protocoles standards tels que ZigBee, Bluetooth et Wi-Fi ainsi que des protocoles ad-hoc de pointe. Le protocole a été conçu et testé par MATLAB et Simulink.----------ABSTRACT New high-performance neural interfacing approaches are demanded for today’s Brain-Machine Interfaces (BMI). This requires high-performance recording/stimulation capabilities in terms of speed, quality, and quantity, i.e. higher frequency bandwidth, spatial resolution, signal-to-noise, and wider area to interface with the cerebral cortex. In this thesis, we talk about the general proposed idea of a neural interfacing method which in comparison with Electroencephalography (EEG), Electrocorticography (ECoG), and, conventional Single-Unit Intracortical neural interfacing methods offers better features to implement higher-performance BMIs. The new approach advantages are 1) higher spatial resolution – down to sub-millimeter, and higher signal quality − in terms of signal-to-noise ratio and frequency content − compared to both EEG and ECoG methods. 2) being less invasive than ECoG where skull removal Under recording/stimulation surgery is required. 3) higher feasibility of freely movement of patient under study − compared to both EEG and ECoG methods where lots of wires are connected to the patient under operation. 4) long-term usage as the implantable interface is wireless − compared to both EEG and ECoG methods where it is practical for only a limited time under operation. We present the architecture of a wireless network of implantable microsystems, which we call it Brain Area Sensor NETwork (Brain-ASNET). There are two main challenges in realization of the proposed Brain-ASNET. 1) design and implementation of power-hungry RF transceiver of the implantable network sensors' chip, and, 2) design of an energy-efficient ad-hoc Wireless Sensor Network (WSN) protocol. In this thesis, we introduce an energy-efficient ad-hoc network protocol for the desired network, along with a method to overcome the issue of variable packet length caused by bit stuffing process in standard HDLC protocol. The proposed ad-hoc protocol designed for Brain-ASNET shows better energy-efficiency compared to standard protocols like ZigBee, Bluetooth, and Wi-Fi as well as state-of-the-art ad-hoc protocols. The protocol was designed and tested by MATLAB and Simulink.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de génie électrique
Directeur de mémoire/thèse: Mohamad Sawan et Frédéric Nabki
Date du dépôt: 03 avr. 2018 13:25
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:12
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/2936/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel