<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Amélioration des bases de données d'inventaires de cycle de vie par hybridation avec l'Input Output

Maxime Agez

PhD thesis (2020)

[img] Terms of Use: All rights reserved.
Restricted to: Repository staff only until 17 June 2022.
Request a copy
Cite this document: Agez, M. (2020). Amélioration des bases de données d'inventaires de cycle de vie par hybridation avec l'Input Output (PhD thesis, Polytechnique Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/5462/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ:Les gouvernements et entreprises sont de plus en plus pressés par les consommateurs pour prendre des décisions durables pour la planète. Afin de pouvoir prendre des décisions informées, la quantification d’émissions générées par une activité ou un produit sur la totalité du cycle de vie est nécessaire. Deux techniques principales peuvent être utilisées : l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) et l’analyse Input-Output (IO). Ces deux techniques remplissent deux fonctions différentes. L’ACV permet de répondre à des questions précises en comparant les impacts sur l’environnement d’un produit à un autre, étant ainsi utile dans le domaine de l’écoconception. L’IO en revanche, permet de répondre à des questions de plus grosse envergure, s’intéressant davantage au système complet qu’est l’économie entière et aux interactions entre secteurs économiques. Chacune de ces méthodes toutefois, ne remplit pas son rôle à la perfection. L’ACV, qui se concentre sur la chaine de valeur d’un produit, ne parvient pas à capturer la totalité des intrants rentrant en jeu dans la chaine de valeur, menant à des sous-estimations récurrentes. L’IO, quant à elle, s’impose une agrégation de ses produits en secteurs industriels, ce qui la rend inadaptée pour étudier des produits spécifiques, diminuant la pertinence de son application.----------ABSTRACT: The pressure from consumers to take durable actions for the planet on governments and companies is steadily increasing. To be able to take these actions, emissions linked throughout the lifecycle of a product or service must be quantified. Two techniques are available: Life Cycle Assessment (LCA) and input-Output (IO). Each of these methods have different goals. LCA strives to precisely compare value chains of products and is therefore greatly used in eco-design. On the other hand, IO strives to study the economy in its entirety and how sectors of the economy interact with each other. Both methods, however, do not perform their duties perfectly. LCA while striving to precisely depict the value chain of a product is unable to capture the entirety of inputs that are part of the value chain. This leads to recurring underestimations. IO struggles with the aggregation of its products into sectors which makes it highly incapable of studying specific products, thus limiting its application.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de génie chimique
Academic/Research Directors: Réjean Samson, Manuele Margni and Guillaume Majeau-Bettez
Date Deposited: 17 Jun 2021 11:53
Last Modified: 28 Sep 2021 13:29
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/5462/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only