<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Simultaneous Localization and Mapping Systems Robust to Perceptual Aliasing

Pierre-Yves Lajoie

Masters thesis (2019)

[img] Restricted to: Repository staff only until 6 October 2021.
Cite this document: Lajoie, P.-Y. (2019). Simultaneous Localization and Mapping Systems Robust to Perceptual Aliasing (Masters thesis, Polytechnique Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/4097/
Show abstract Hide abstract

Abstract

De nos jours, la robotique gagne rapidement en popularité et promet un large éventail de nouvelles applications. Bien que le marché actuel soit dominé par les robots téléguidés, plusieurs compagnies cherchent à révolutionner notre quotidien avec des robots pleinement autonomes comme les voitures sans conducteur. En effet, les géants des technologies de partout dans le monde nous promettent régulièrement de nouvelles percées extraordinaires au niveau de l’autonomie des robots et multiplient des démonstrations plus impressionnantes les unes que les autres. Toutefois, ces systèmes autonomes devront se prouver extrêmement fiables et sécuritaires afin d’obtenir l’acceptabilité sociale nécessaire à leur succès. Malheureusement, les techniques présentement offertes par la littérature scientifique n’ont pas un niveau de robustesse à la hauteur des attentes de la population. C’est pourquoi les chercheurs universitaires et industriels doivent redoubler d’efforts afin de trouver de meilleures solutions qui sauront inspirer la confiance du public envers les systèmes robotiques autonomes. En particulier, une des composantes cruciales de tels systèmes est la localisation du robot dans son environnement. Cette composante est essentielle pour le déploiement de robots dans des environnements sans GPS (ex. à l’intérieur, sous terre, sous l’eau, etc.), puisque dans ces situations un robot doit estimer précisément sa position sur la seule base des mesures extraites à partir de ses propres senseurs. Pour y parvenir, une des techniques les plus populaires est la cartographie et localisation simultanée (SLAM) lors de laquelle un robot construit une carte de son environnement afin de suivre et estimer son propre mouvement et sa position. Cette technique est efficace, mais elle est tout de même vulnérable aux erreurs d’association et à la présence de mesures aberrantes. Les ingénieurs contournent généralement ce problème en performant une calibration très précise. Une telle calibration spécifique à l’environnement d’opération est appropriée pour des environnements très contrôlés comme ceux qu’on retrouve dans les laboratoires de recherche. Par contre, cette solution n’est pas viable pour des systèmes robotiques vendus au grand public et opérés par des utilisateurs sans formation. Une des principales causes d’erreurs en cartographie et localisation simultanée est l’aliasing perceptuel. Ce phénomène engendre des mesures aberrantes lorsqu’un robot confond deux endroits différents comme étant le même. L’addition de mesures aberrantes dans l’estimateur mène généralement à l’échec complet du système et donc possiblement à des conséquences dramatiques en termes de sécurité. Afin d’offrir des solutions à ces enjeux de robustesse, ce mémoire propose deux contributions à la littérature scientifique. La première introduit une nouvelle formulation pour le problème d’optimisation au coeur de la cartographie et localisation simultanée. Cette nouvelle formulation inclut un modèle explicite du phénomène d’aliasing perceptuel de façon à rejeter efficacement les mesures aberrantes. La seconde présente une nouvelle méthode de cartographie et localisation simultanée pour systèmes multi-robot qui est distribuée et robuste aux mesures aberrantes. Cette contribution est particulièrement importante puisque les systèmes multi-robots sont davantage vulnérables à l’aliasing perceptuel que les systèmes avec un seul robot. Plusieurs résultats expérimentaux obtenus lors de simulations, avec des jeux de données réelles et sur le terrain montrent que les techniques proposées produisent des estimés précis de localisation en présence de mesures aberrantes.----------ABSTRACT: Autonomous robotics is growing fast in popularity and has a large range of potential new applications. While the current market is dominated by human-controlled robots, many companies aim to revolutionize our daily lives by focusing on autonomous robotic platforms such as self-driving cars. Indeed, companies around the world regularly promise ground-breaking innovations and show very impressive demontrations of autonomous robots. However, to get the public acceptance they need to prosper, those autonomous systems have to be as safe and as reliable as possible. Unfortunately, the current implementations are not yet sufficiently robust, so academic and industrial researchers need to investigate better and more trustworthy solutions to the many challenges of autonomous navigation and behaviors. In particular, one of the most crucial components of most autonomous systems is the self-localization mechanism. This component is essential for the deployment of robots in GPS-denied environments (e.g. indoors, underground, submarine, etc.) since a robot would need to estimate is own position in its environment based on the measurements acquired by its own onboard sensors. In that regard, one of the most popular techniques is the simultaneous localization and mapping (SLAM) approach in which the robot builds a map of its surrounding environment to track and estimate its own movements and position. This technique has been proven to be very efficient, but it is also known as quite vulnerable to data association errors and the presence of spurious measurements. Engineers often circumvent those problems by doing a very precise, yet cumbersome, parameter tuning. Such environment-specific parameter tuning is appropriate for the controlled environment found in research laboratories, but it is by no means a sufficient solution for consumer robots deployed in the wild and sold to untrained customers. One of the main causes of errors in SLAM is the perceptual aliasing phenomenon in which two different places are confused as the same by the robot. This phenomenon leads to the addition of spurious measurements in the estimation mechanism which in turn leads to the failure of the whole system. In regard to the robustness challenges in SLAM systems, this thesis proposes two contributions to the scientific literature. The first introduces a new robust formulation of the core optimization problem in SLAM that models explicitly the perceptual aliasing phenomenon to efficiently reject spurious measurements. The second presents a distributed, online and robust solution for multi-robot SLAM in robotic teams. This contribution is particularly important since multi-robot systems are more vulnerable to perceptual aliasing than single-robot systems. Extensive experimental results in simulation, on datasets and on the field show that the proposed techniques can produce accurate localization estimates in the presence of spurious measurements.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de génie informatique et génie logiciel
Academic/Research Directors: Giovanni Beltrame
Date Deposited: 06 Oct 2020 13:50
Last Modified: 06 Oct 2020 13:50
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/4097/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only