<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Méthode de génération d’alternatives de processus d’affaires au sein d’une pme du secteur aéronautique au Québec

Thibault Hamon

Masters thesis (2015)

[img]
Preview
Download (1MB)
Cite this document: Hamon, T. (2015). Méthode de génération d’alternatives de processus d’affaires au sein d’une pme du secteur aéronautique au Québec (Masters thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/1970/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ : Les PME du secteur de l’industrie aérospatiale sont soumises à des pressions importantes des grands donneurs d’oeuvre qui souhaitent obtenir des gains continus de productivité. Ces pressions se matérialisent par des demandes de collaborations plus étroites, d'échange d'information plus soutenu, de prise en charge d'un plus grand éventail d'activités de production et par des réductions des temps de cycle (CEFRIO, 2014). Pour répondre à ces pressions, les PME de ce secteur ont pour la plupart entrepris des programmes de transformation de leurs processus d’affaires. L’objectif commun de ces projets est de gagner en performances opérationnelles. Il existe deux grands types de transformation : les projets d'amélioration continue, connus sous le nom de BPI (Busines Process Improvement) qui s’intéressent à des changements incrémentaux dans les processus, et les projets de réingénierie, appelés aussi BPR (Business Process Reengineering), qui favorisent plutôt des changements radicaux, avec une refonte complète des processus. Dans les deux cas, il existe de nombreuses méthodologies dans la littérature qui permettent de mener à bien ces projets de transformations. Cependant, elles ne sont pas adaptées aux PME, car elles demandent des ressources importantes. C’est d’autant plus vrai pour les méthodologies de BPR qui sont réputées pour nécessiter plus d’organisation, de temps et de ressources financières (Kettinger et al., 1997). De plus, ces méthodologies sont non explicites (Lemieux et al. 2013; Zellner, 2011) et la détermination d’alternatives de processus d’affaires, qui correspond au passage du processus actuel au processus futur, est peu détaillée dans ces méthodologies. Ainsi, pour transformer un processus, il faut générer de nouvelles idées de processus. Pour cela, il faut agir sur les activités ou la structure d’activités, les rôles associés ou encore sur les intrants ou extrants. Il est aussi possible de développer d’autres techniques et outils pour supporter ces activités. Ces outils peuvent être des systèmes d’informations qu’il est possible de changer ou d’implanter pour supporter des activités d’un processus. Cependant, il est nécessaire d’avoir des connaissances sur les alternatives de façons de faire. Dans certaines organisations, des personnes manquent de ces connaissances, c’est souvent le cas dans les PME. Elles demandent alors de l’aide à des consultants ou des vendeurs de progiciels. Ces personnes ne sont plus maîtres de leurs transformations de processus. Les nouveaux processus dépendent alors essentiellement de la sélection du système d’information. Mais même si ces systèmes d’informations peuvent être nombreux, les dirigeants des PME n’en connaissent généralement que quelques-uns et dans le cas d’un consultant, il privilégiera une solution avec laquelle il a déjà travaillé. Finalement, la sélection est effectuée sur un petit nombre de progiciels, l’étude est restreinte et la qualité du processus final n’est pas optimale. Comme réponse à ces limites et aux possibilités de recherches qu’elles apportent, ce mémoire propose une méthode de génération d’alternatives de processus d’affaires adaptées au contexte des PME, qui s’insère dans un projet de BPR et qui encadre le processus de sélection d’un système d’information. Cette méthode est découpée en deux grandes phases, la première étant un diagnostic du fonctionnement actuel et la seconde une définition du processus futur. La méthode proposée est appliquée dans une PME du secteur aérospatial. Des observations par le chercheur ont eu lieu sur le terrain afin d’établir un diagnostic et de sélectionner un processus à reconcevoir. Ce processus a tout d’abord été modélisé. Ensuite, les besoins actuels et futurs de la compagnie ont été définis et confirmés. Par la suite, une identification des solutions techniques qui peuvent répondre aux besoins a eu lieu. Enfin, les processus futurs ont été construits avec ces solutions et ils seront évalués prochainement. Finalement, même si l’application de la méthode n’est pas terminée dans la compagnie, le modèle semble accessible aux PME grâce aux faibles ressources requises. Elle permet notamment de faire apparaître clairement une structure d’activités liée avec les intrants, extrants et les rôles à mettre en place avec chacune des solutions étudiées.----------ABSTRACT : SMEs in the aerospace industry are facing important pressure from major OEMs. These firms seek continuous productivity gains which are translated to their suppliers by increasing information exchange, wider range of activities, and reduce cycle time (CEFRIO, 2014). To meet those expectations, SMEs from this sector have launched numerous business process transformation programs. As such, we note two major types of transformation: BPI projects focus on incremental changes in processes whereas BPR methods aims at changing the whole process. Methods supporting these projects, either they are BPR or BPI, are numerous but are not adapted to SMEs as important resources are needed from the organization. This is more critical in the case of BPR methods which are known to ask for more time and financial resources than BPI initiatives (Kettinger et al., 1997). In addition, the determination of future business processes within BRP methodology is not supported by any formal tools or techniques. Thus, to transform a process it’s necessary to generate new process ideas. To do so, there is a need to act on activities or activities structure, associated roles or on inputs or outputs. It is also possible to develop others technics and tools to support these activities. These tools can take the form of information systems which are likely to be changed or implanted so as to support activities of a process. However, knowledge about alternatives ways of proceeding is needed. A lack of knowledge is observed in some organizations, and it is often the case in SMEs. They ask consultants or software package sellers for help. They no longer control their processes transformations anymore. The new processes essentially rests upon the selection of the information system. But even if there are numerous information systems, SMEs leaders only know a few and consultants will give priority to a solution they are familiar with. Finally, the selection is based on a small number of software packages, the study is restricted and the quality of the final process is not optimum. As an answer to these limits and to the research possibilities they bring up, this dissertation proposes a methodology for generating alternative business processes adapted to SMEs, which is part of a BPR project and that constraints the information system selection process. This methodology is split in two phases; the first one is the diagnostic of the current business process and the second is the to-be process definition. This proposed methodology is applied in a SME of the aeronautic industry. Observations from the main researcher gathered in situ making possible diagnosis and the selection of a process to redesign. This process was modeled and the current and future needs of the company was performed and confirmed. Next, an identification of the technical solutions that could satisfy the need was performed. At last, future processes were built according to these solutions and will be evaluated soon. Finally, even if the application of the methodology is not completed in the company, the model seems to complete the limits of the literature and is accessible to SMEs thanks to the few needed resources and to a visual methodology that brings up a structure of activities linked with the inputs, outputs and roles.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de mathématiques et de génie industriel
Dissertation/thesis director: Robert Pellerin and Louis Rivest
Date Deposited: 01 Apr 2016 10:08
Last Modified: 24 Oct 2018 16:11
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/1970/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only