<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Analyse spatialisée des destinations de la clientèle potentielle de la carte à puce dans la grande région de Montréal

Marie-Pier Pelletier

Mémoire de maîtrise (2009)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (6MB)
Citer ce document: Pelletier, M.-P. (2009). Analyse spatialisée des destinations de la clientèle potentielle de la carte à puce dans la grande région de Montréal (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/191/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

Les sociétés de transport sont de plus en plus nombreuses à travers le monde à avoir recours à la carte à puce comme moyen de perception de titre. En effet, plusieurs pays utilisent déjà la carte à puce à plusieurs fins, que ce soit comme titre de transport ou encore comme mécanisme de protection sur une carte de crédit. En effet, la carte à puce consiste en un moyen louable pour remplacer les systèmes de perception de titre qui est à la fois profitable pour l’usager et pour l’exploitant au niveau du contrôle des revenus. La carte à puce permet également aux sociétés de transport de mettre la main sur une quantité impressionnante de données opérationnelles qui sont fort utiles à la planification de l’offre de service du transport en commun. Ces données permettent d’obtenir une vision globale des habitudes de déplacements des usagers. Notamment, la carte à puce permet le traitement, l’analyse et l’exploitation des données récoltées par ce système de perception, augmentant considérablement la richesse de l’information détenue par l’agence de transport. Auparavant, les données détenues par les sociétés de transport provenaient presqu’essentiellement des enquêtes origine-destination conduites tous les cinq ans. Par contre, avec ce type de base de données, il peut être ardu de décrire les patrons de déplacements pour les petits trajets puisque ceux-ci sont difficiles à cibler. Si un usager s’arrête dans un commerce pour acheter un café en se rendant au travail, ce déplacement est presque invisible dans la base de données. Par conséquent, il faut user de différentes tactiques pour pouvoir les identifier et les analyser. La récente venue de la carte à puce change la donne à ce niveau puisque ces barrières méthodologiques sont levées. Ainsi, la grande région de Montréal est en train de vivre l’implantation de la carte à puce comme mécanisme principal d’accès aux divers services de transport collectif. Cette transformation de l’interface réseau-client est une occasion unique d’étudier d’une part l’offre de transport collectif et son adéquation avec le système d’activités quotidien des usagers et d’autre part les retombées opérationnelles et analytiques de cette technologie. Par conséquent, l’objectif de ce projet consiste à étudier les potentialités de partenariats commerciaux qui pourraient être conclus à des fins de commercialisation de la carte à puce, à l’aide de données provenant de l’enquête origine-destination afin de démontrer le potentiel inhérent à l’implantation de la carte à puce. Deux étapes sont nécessaires pour y arriver. Dans un premier temps, il est question de caractériser la clientèle du transport en commun et dans un second temps, de caractériser les lieux les plus fréquentés par cette clientèle. La méthodologie se fait à travers la création de deux fichiers Excel, conçus pour les besoins de la cause. Le premier fichier permet d’évaluer si les caractéristiques sociodémographiques sont déterminantes pour différents groupes de clientèle. Ainsi, des groupes de clientèles sont proposés afin d’évaluer si ces caractéristiques influencent les besoins et les habitudes des usagers.---------- ABSTRACT An increasing number of transit agencies around the world now use the smart card as a system of perception. Several countries already use the smart card for many purposes, as a transit ticket and/or as a credit card protection mechanism. The smart card is now reliable enough to replace old perception systems. It is both beneficial for the user and for the owner at a revenue control level. At first sight, the smart card provides a large quantity of operational information to transit agencies that is very useful to the planning of transit service supply. In fact, these data give a global vision of the users’ travel patterns. The smart card allows, in particular, data processing,, data analysis and data exploitation, considerably increasing the sum of information owned by the transit agency. Formerly, data used by the agencies were coming from the Household Travel Survey completed every five years. However, with this kind of database, it could be difficult to describe travel patterns for small journeys as these are hard to target. Consequently, different tactics are necessary to identify and analyze. Nevertheless, the apparition of the smart card is removing these methodological barriers. Thus, the Montreal region is now implementing the smart card system as its principal access mechanism to transit service. This transformation of the network - customer interface is a unique opportunity to study on one hand the transit supply and its adequacy to daily activities and on other hand, the operational and analytic effects of this technology. In consequence, the main goal of the project is to study the potential of commercial partnership that could enhance the commercialization of the smart card, by using the origin-destination survey data to demonstrate the potential of the smart card. Two steps are necessary to reach this goal. First, we need to characterize the transit customer and second, we need to characterize the most attractive place for users. The methodology is achieved by the development of two Excel spreadsheets, expressly designed. The first one is to evaluate if the socio-demographic characteristics are decisive for different users’ group. Thus, customers groups are proposed to evaluate if these characteristics influence users’ needs and travel habits. Also, it is possible to detect hot spot for a certain concentration of destination by customer type on a map of Montreal. The hot spot are generated by Crimestat, a spatial statistics package, and visualized by a geographic information system (GIS) like fGIS. The second spreadsheet evaluates the customer’s exposition to different kind of commerce. This spreadsheet has been created to evaluate the repartition of different commerce in customer’s group hot spots or to identify the characteristics of the customers who travel near a certain kind of commerce.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Martin Trépanier et Catherine Morency
Date du dépôt: 22 mars 2010 15:43
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/191/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel