<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Virtualisation d'interfaces matérielles : proposition, implémentation et évaluation d'un nouveau paradigme d'interactions humain-machine

Alexandre Plouznikoff

Thèse de doctorat (2009)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (16MB)
Citer ce document: Plouznikoff, A. (2009). Virtualisation d'interfaces matérielles : proposition, implémentation et évaluation d'un nouveau paradigme d'interactions humain-machine (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/135/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ En acquérant de nouvelles fonctions, les machines environnantes ont vu leur interface se complexifier. Cette évolution rapide et non-contrôlée a mené à des interactions humainmachine moins performantes, forçant deux courants de pensées à émerger. Puisant dans l’informatique pervasive, le premier a favorisé le développement de machines intelligentes, en les augmentant de multiples senseurs pour automatiser la plupart de leurs fonctionnalités, afin de décharger leur interface et limiter les interactions humainmachine aux actions strictement essentielles. Le deuxième s’est concentré, entre autres, sur la formulation de philosophies de design (design centré sur l’utilisateur, conception pour tous, interfaces unifiées…) et sur l’élaboration de méthodes d’évaluation (cognitive walkthrough, évaluations heuristiques…), afin de simplifier et de standardiser ces interfaces. Bien que ces recherches ont et continuent de façonner le monde des interfaces humain-machine tel que nous le connaissons, il nous reste encore beaucoup de progrès à faire pour offrir, à chaque utilisateur et dans un marché de masse, des interfaces optimales et minimales, répondant spécifiquement à leurs besoins, à leurs modèles mentaux et à leurs préférences individuels.----------ABSTRACT As machines acquired new capabilities, their interfaces ultimately became more complex. This unrestrained and rapid evolution led to problematic man-machine interactions, forcing two currents of thought to emerge. Drawing upon pervasive computing, the first moved towards intelligent machines, using multiple sensors to automate most of their functionalities, to streamline their interfaces and to limit manmachine interactions to essential actions. The second focused, among other concepts, on design philosophies (user-centered design, design for all, unified interfaces…) and evaluation methods (cognitive walkthrough, heuristic evaluations…), in a quest to simplify and standardize these interfaces. While such research shaped and continues to shape the world of man-machine interfaces as we know it, we are still far from offering, in a mass-market environment, ideal and minimal interfaces, tailored to a user’s specific and individual needs, mental models and preferences.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de génie informatique et génie logiciel
Directeur de mémoire/thèse: Michel Desmarais et Jean-Marc Robert
Date du dépôt: 15 oct. 2009 09:23
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/135/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel