<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Mieux comprendre les déterminants du choix modal

Éric Martel Poliquin

Mémoire de maîtrise (2012)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (10MB)
Citer ce document: Martel Poliquin, É. (2012). Mieux comprendre les déterminants du choix modal (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/904/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Le concept émergent de mobilité durable appelle à une profonde prise de conscience face aux choix individuels effectués dans le cadre de la mobilité quotidienne. Les modes de transport n’ayant pas tous les mêmes attributs et impacts inhérents, il devient nécessaire de mieux comprendre les déterminants qui peuvent expliquer les choix modaux des individus. Ces nouvelles préoccupations amènent également la nécessité de considérer l’ensemble des modes disponibles lors de l’analyse du choix modal. En se basant principalement sur les données tirées de l’enquête Origine-Destination de Montréal 2008 et sur les fichiers GTFS (General Transit Feed Specification) de la grande région de Montréal, treize variables ont été estimées et mises en corrélation avec le choix modal. De ce nombre, six avaient la particularité d’avoir été estimées de manière égocentrée, c’est-à-dire, au niveau du voisinage immédiat de chaque ménage. Ces dernières ont permis la création par fouille systématique des données, d’une typologie de ménage basée sur les caractéristiques urbanistiques de leur voisinage et d’observer les habitudes modales particulières de ceux-ci. Les choix modaux de deux segments de population (travailleurs et étudiants) ont été modélisés par une méthode de fouille systématique des données en créant un arbre de décision établissant des règles d’attribution de modes selon les variables explicatrices estimées. Ceci a notamment permis de hiérarchiser les variables estimées et de confirmer que la distance parcourue était celle ayant le plus grand pouvoir explicatif. Ceci a mené à l’exploration du concept de distance-seuil afin de quantifier les limites de compétitivité des modes selon la distance. Différents univers de choix modaux ont ensuite été établis en fonction de l’âge et du genre des personnes afin de décrire les différentes options de modes de transports disponibles selon la distance à parcourir. Les distances-seuil ont aussi permis de déterminer la zone de compétitivité de la marche et de ce fait, le potentiel de la marche à Montréal a été calculé en transférant des déplacements motorisés plus courts que la zone de compétitivité de la marche vers le mode marche.----------ABSTRACT The emergence of the sustainable mobility concept calls for a thorough reconsideration of our individual choices made in the context of our daily mobility. Transportation modes do not have the same impacts and properties and therefore, it becomes necessary to better understand the determinants associated with the individual choice of a mode of transportation. These new concerns also lead to the necessity of considering all transportation modes during the analysis of modal choices. With the 2008 Montreal Origin-Destination survey and the Greater Montreal Region GTFS files as main sources of data, thirteen variables have been estimated and correlated with modal choice. Of this number, six had the particularity of being estimated in an egocentric manner, that is, at the level of the immediate neighbourhood of each household. The latter allowed for the creation, using data mining algorithms, of a households’ typology based on built environment characteristics of their neighbourhood and to examine their modal habits. The modal choices of two population segments (workers and students) have been modelled using a data mining algorithm by the creation of a decision tree establishing transportation modes attribution rules on the base of the previously estimated variables. This allowed for a hierarchization of the estimated variables and for a confirmation of distance as being the variable with the most explicative power. This lead to the exploration of the threshold-distance concept as a means for quantifying the competitiveness limits between transportation modes, in relation with distance. Different modal choice universes have then been established according to individuals’ sex and age in order to describe the different transportation mode options available depending on the distance to be travelled. The threshold-distance concept also allowed for the determination of the competitiveness zone of walking, and thus, the potential of walking in Montreal has been evaluated by transferring motorized trips that are shorter than the competitiveness zone of walking into walking trips.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département des génies civil, géologique et des mines
Directeur de mémoire/thèse: Catherine Morency et Bruno Agard
Date du dépôt: 14 nov. 2012 14:25
Dernière modification: 01 sept. 2017 17:33
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/904/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel