<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Le plomb particulaire dans l'eau du robinet: source, occurrence, enlèvement et bioaccessibilité

Elise Deshommes

Thèse de doctorat (2012)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (6MB)
Citer ce document: Deshommes, E. (2012). Le plomb particulaire dans l'eau du robinet: source, occurrence, enlèvement et bioaccessibilité (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/786/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Le plomb dans l’eau du robinet a été démontré comme un contributeur significatif des concentrations de plomb dans le sang des jeunes enfants. Récemment, des effets neurotoxiques irréversibles ont été mesurés chez les enfants de 6 ans et moins pour des concentrations de plomb dans le sang inférieures au seuil de plombémie de 10 μg Pb/dL ayant servi à l’élaboration des normes. Aucun seuil d’absence d’effet significatif ne peut par conséquent être défini, et les règlementations sont en mutation. Le plomb total mesuré dans l’eau du robinet est présent sous deux formes, le plomb dissous et le plomb particulaire. Le plomb particulaire comprend des colloïdes et des particules, mais est généralement défini comme la fraction retenue par un filtre d’une porosité de 0.45 μm. Il apparait cependant que les protocoles d’échantillonnages et les méthodes d’analyses élaborés pour la détection du plomb total dans l’eau du robinet sousestiment la fraction particulaire du plomb, et par conséquent l’exposition du consommateur au plomb particulaire. Or les concentrations élevées en plomb recensées dans l’eau des grands bâtiments (écoles) et à Washington D.C., et parfois reliées aux concentrations de plomb dans le sang mesurées chez de jeunes enfants, suggèrent une contribution importante du plomb particulaire. Ainsi, plusieurs pistes semblaient indiquer une contribution significative du plomb particulaire à l’exposition, et donc l’importance de mieux le considérer dans les protocoles d’échantillonnage et d’analy , et dans l’analyse de l’exposition. L’objectif principal de ce projet de recherche était de déterminer si le plomb particulaire pouvait contribuer de façon significative à l’exposition au plomb de l’enfant. Pour cela, il était essentiel de caractériser le plomb particulaire dans l’eau du robinet auquel le consommateur est exposé (concentrations, sources, occurrence, facteurs influents), d’estimer la fraction bioaccessible du plomb particulaire, et d’intégrer ces données dans un modèle biocinétique de plombémie. Aussi, il était urgent de valider une méthode efficace pour l’enlèvement du plomb particulaire, et rapide à mettre en place, pour la proposer aux populations vulnérables exposées.----------ABSTRACT Lead in drinking water has been shown to contribute significantly to the BLL of children less than 6 years old. Irreversible negative neurobehavioral impacts, including a loss of IQ of children under 6 years old, have been documented at BLLs far below the current health action level of 10 g Pb/dL. A threshold corresponding to a non significant effect cannot be defined for lead, and modifications of the current regulations for lead in drinking water are under consideration. Two forms of lead are present in tap water and confounded in total lead concentrations, dissolved lead and particulate lead. Particulate lead includes colloids and particles, but is generally defined as the fraction retained by a 0.45 μm porosity filter. However, sampling protocols and analytical methods currently prescribed for total lead in tap water underestimate its particulate lead fraction, and therefore the consumer’s exposure. Extreme lead concentrations measured in some schools and in Washington D.C. houses, in some cases related to children BLLs, have suggested a significant contribution of particulate lead. Because of these findings, it appears important to adequately consider particulate lead in sampling protocols, analytical methods, and exposure analysis. The main objective of this project was to determine if particulate lead could significantly contribute to young children’s exposure. To this purpose, it was essential to characterize particulate lead in tap water to which the consumer is exposed (concentrations, sources, occurrence, and influencing factors), to estimate the bioaccessibility of particulate lead, and to integrate these data in a biokinetic model such as IEUBK. As well, it was urgent to validate a remediation method for particulate lead in tap water that could be applied immediately, in order to protect vulnerable populations before the implementation of long-term solutions.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département des génies civil, géologique et des mines
Directeur de mémoire/thèse: Michèle Prévost
Date du dépôt: 01 juin 2012 15:53
Dernière modification: 01 sept. 2017 17:33
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/786/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel