<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Impact du financement sur la production scientifique des chercheurs à l’échelle des individus en nanotechnologie au Québec

Sedki Allaoui

Mémoire de maîtrise (2011)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (2MB)
Citer ce document: Allaoui, S. (2011). Impact du financement sur la production scientifique des chercheurs à l’échelle des individus en nanotechnologie au Québec (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/746/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

«RÉSUMÉ Ce travail mesure l’impact du financement public et privé sur la production scientifique des chercheurs en nanotechnologie au Québec. Cet impact est mesuré sur la production quantitative représentée par le nombre d’articles publiés, et la production qualitative exprimée par le nombre de citations reçues. L’approche utilisée est quantitative selon des modèles statistiques. Elle se base sur les informations extraites depuis les bases bibliométriques : SCOPUS pour les publications, USPTO pour les brevets et SIRU pour les données de financements. Une intégration des différentes sources de données a été entreprise afin d’aboutir à un ensemble de données uniforme qui lie un chercheur en particulier aux financements qu’il a reçus, les publications et leurs citations, et les brevets pour une année déterminée. De plus, nous avons utilisé les relations de copublication pour construire le réseau des co-auteurs et calculer les mesures de réseaux correspondantes. Ces mesures sont par la suite introduites par année et par chercheur dans l’ensemble des données. Différents modèles statistiques ont été testés pour lier l’impact du financement au nombre de publications et aux citations qu’elles reçoivent, ceci par individu par année. Nous avons utilisé plusieurs types de modèles afin de comparer les différents résultats selon les hypothèses économétriques adoptées. En addition, différentes combinaisons des variables ont été testés pour construire les modèles les plus robustes. Les résultats indiquent qu’un effet du financement public existe sur la quantité et la qualité de la production scientifique des chercheurs. Cet effet suit une courbe en J ou en U. Cet effet est principalement celui des fonds publics destinés aux activités de fonctionnements comme l’entretien des équipements. Pour leur part, les fonds pour les infrastructures augmentent les chances d’un chercheur d’obtenir des fonds de fonctionnement. Le financement privé n’a pas d’effet sur la production scientifique des individus. Par contre, le brevetage a un effet sous forme d’une courbe en U inversée sur la productivité des chercheurs. De plus, nos modèles indiquent qu’une position plus centrale du chercheur dans le réseau de copublication augmente autant le nombre d’articles publiés que le nombre de citations reçues. L’effet de clique a un effet en U inversé. Dépassé un certain seuil, travailler dans des réseaux où les cliques sont plus denses diminue la productivité individuelle des chercheurs.----------ABSTRACT This work measures the impact of public and private funding on scientific production of researchers in nanotechnology in Quebec. This impact is measured on the production quantity represented by the number of articles published, and the production quality expressed by the number of citations received. Our quantitative statistical approach is based on information extracted from bibliometric databases: SCOPUS for publications, USPTO for patents and SIRU for funding data. Integration of different data sources was undertaken in order to achieve a uniform database that links an individual researcher to his received funding, publications and citations, and patents in a given year. In addition, we used the co-publishing relationships to build the network of co-authors and calculate the corresponding network measures. These measures are then inserted by year by a researcher in the uniform database. Different time related statistical models were tested for binding the impact of funding to the number of publications and citations they receive, this per individual per year. We used several types of models to compare the different results depending on the econometric assumptions. In addition, different combinations of variables were tested to built the most robust models. The results indicate that an effect of public funding exists on the quantity and quality of scientific production of researchers. This effect follows a J-curve or U-curve. This effect is mainly one of public funds for research operations. The funds for infrastructure increase the likelihood of a researcher to obtain operating funds; this effect is moderated by the presence of private funds. In particular, private financing has no effect on the scientific output of individuals. The patenting effect follows an inverted-U shaped curve. In addition, our models indicate that a more central position of the researcher in the co-publishing network increases both the number of articles published that the number of citations received. The effect of clique has an inverted U-shaped curve. Collaborating in networks where the cliques are denser is beneficial to the research production, but to a certain threshold. After which, more cliquish position reduces the productivity of individual researchers.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Catherine Beaudry
Date du dépôt: 26 mars 2012 14:44
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/746/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel