<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Sélection d’un procédé de prétraitement en amont de marais filtrants aérés pour le traitement de lixiviats provenant d’un lieu d’enfouissement technique

Timea Torok

Masters thesis (2021)

[img] Terms of Use: All rights reserved.
Restricted to: Repository staff only until 14 July 2022.
Cite this document: Torok, T. (2021). Sélection d’un procédé de prétraitement en amont de marais filtrants aérés pour le traitement de lixiviats provenant d’un lieu d’enfouissement technique (Masters thesis, Polytechnique Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/6567/
Show abstract Hide abstract

Abstract

«RÉSUMÉ: L’enfouissement des déchets est, encore aujourd’hui, la pratique la plus répandue pour la disposition des déchets au Québec. Au Québec, les lieux d’enfouissement techniques en exploitation représentent une capacité de 122M m3 de matières résiduelles. Les lieux d’enfouissements sont source de génération de lixiviat. Le lixiviat est l’eau de pluie qui percole sur les déchets et de charge en contaminants. Cette eau est collectée à la base du lieu d’enfouissement et nécessite un traitement avant qu’elle puisse être rejetée à l’environnement. Il existe plusieurs technologies de traitement pour le traitement du lixiviat. Il existe des traitements biologiques, des traitements physicochimiques, ainsi que d’autres traitements non conventionnels. Le lieu d’enfouissement de Sainte-Sophie produit environ 1000 m3/d de lixiviat. Le lieu possède un traitement en place qui est un réacteur biologique séquentiel (RBS) suivi d'un traitement d'enlèvement du zinc. Ces procédés permettent de traiter le lixiviat et de respecter les exigences de rejet, mais à un coût élevé de traitement. Notamment, le chauffage du lixiviat est requis en hiver afin d’assurer le bon fonctionnement du réacteur biologique. Les phytotechnologies peuvent être une solution pour remédier à cette problématique.» et «----------ABSTRACT: Landfilling is still the most common waste disposal practice in Quebec. In Quebec, technical landfills in operation represent a capacity of 122M m3 of solid waste. Landfills are a source of leachate which is rainwater that percolates into the landfill and becomes loaded with contaminants through this process. The leachate is collected at the base of the landfill and requires treatment before it can be released to the environment. There are several leachate treatment technologies. Among these are biological, physicochemical and non-conventional treatments. The Sainte-Sophie landfill produces approximately 1000 m3/d of leachate. The site has an in-place treatment which consists of a sequencing batch reactor (SBR) followed by a zinc removal precipitation process. Leachate treatment is expensive notably due to heating that is required in winter to ensure the proper functioning of the biological reactor. Landfill leachate can be generated for several years after the use of the land for waste disposal. Phytotechnologies can be an attractive solution to these challenges.»

Open Access document in PolyPublie
Department: Département des génies civil, géologique et des mines
Academic/Research Directors: Yves Comeau and Michel Labrecque
Date Deposited: 14 Jul 2021 12:00
Last Modified: 14 Jul 2021 12:00
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/6567/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only