<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Évaluation d’un outil de mesure de la complexité des procédures

Marie-Ève Denis

Mémoire de maîtrise (2010)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (3MB)
Citer ce document: Denis, M.-È. (2010). Évaluation d’un outil de mesure de la complexité des procédures (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/442/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Nous retrouvons des procédures dans toutes les sphères du marché du travail. Que ce soit pour assister un pilote lors du décollage d’un avion ou pour guider un opérateur de maintenance dans la réparation d’une machine, les procédures représentent un outil indispensable pour détailler les étapes à suivre afin d’accomplir une tâche avec un but précis. Les procédures se doivent d’être suffisamment simples pour que tous les travailleurs, autant les novices que les experts, soient en mesure de les exécuter avec succès. À ce jour, le seul outil automatisé pour quantifier le niveau de complexité d’une procédure est le module SPARK lite, qui a été développé par la compagnie Systèmes Humains-Machines Inc. (Shumac). Toutefois, Spark lite n’a jamais été validé. Le but de cette recherche est donc d’évaluer si SPARK lite est capable de produire des scores de complexité similaires à ceux d’un modèle de référence valide, TACOM. Dans un premier temps, une revue de littérature couvrant trois sujets (les procédures, la complexité des procédures et les méthodes d’évaluation de la complexité des procédures) nous expose l’importance de quantifier le degré de complexité d’une procédure. Cette revue nous présente également les différents facteurs pouvant affecter le niveau de complexité d’une procédure, tout en présentant la seule méthode d’évaluation de la complexité qui intègre plusieurs facteurs, soit la méthode TACOM, qui n’est pas automatisée. Dans un deuxième temps, une analyse détaillée de SPARK lite nous explique le fonctionnement de cet outil. Une présentation des deux facteurs considérés dans SPARK lite nous montre comment ceux-ci sont intégrés dans une seule équation, soit : Le premier facteur considéré dans SPARK lite est la lisibilité qui est caractérisée par l’indice de Flesch. Le deuxième facteur est la complexité cyclomatique (CC) qui compte le nombre de point de décision (if, when) dans la procédure. Nous émettons comme hypothèse de départ que les deux facteurs affectent de façon équivalente le niveau de complexité d’une procédure, ce qui veut dire que nous fixons les coefficients et à 0,5.----------ABSTRACT We find procedures in all fields of the labour market. Whether they are used to assist a pilot during the takeoff of an airplane or to guide a maintenance operator in the repair of a piece of equipment, procedures are an essential tool for detailing all the steps that are required to accomplish a task with a specific goal. The procedures must be simple enough to make sure that all the workers, beginners as well as experts, can successfully accomplish them. Currently, the only tool that automatically quantifies the level of complexity of a procedure is the SPARK lite module, which was developed by Systèmes Humains-Machines Inc. (Shumac). However, SPARK lite has never been validated. The purpose of this research is to assess if SPARK lite is able to produce a complexity score similar to a well-known validated tool, TACOM. Firstly, a literature review covering three topics (procedures, complexity of procedures and methods for evaluating the complexity of a procedure) shows the importance of quantifying the degree of complexity of a procedure. This literature review presents different factors that may affect the level of complexity of a procedure and describes the only method that incorporates several factors together to quantify the level of complexity of a procedure, the TACOM method, which is not automated. Secondly, a detailed analysis of SPARK lite shows how the tool works. A presentation of the two factors that are considered in SPARK lite demonstrates how they are integrated into a single equation: The first factor considered by SPARK lite is the readability, which is characterized by the Flesch index. The second factor is the cyclomatic complexity (CC) which counts the number of decision points (if, when) in the procedure. We put forth the hypothesis that the two factors considered in SPARK lite equally affect the level of complexity of a procedure, which means that we need to put the coefficients and at 0,5.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Jean-Marc Robert
Date du dépôt: 25 févr. 2011 14:44
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/442/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel