<  Back to the Polytechnique Montréal portal

La RSE au sein du secteur aéronautique au Québec : une perspective de la complexité institutionnelle

Katya Lyane

Ph.D. thesis (2018)

Open Access document in PolyPublie
[img]
Preview
Open Access to the full text of this document
Terms of Use: All rights reserved
Download (4MB)
Show abstract
Hide abstract

Abstract

Sustainability within supply chains cannot be addressed holistically without understanding the role each organization embedded in the chain has to make towards integrating and propagating sustainability practices. Despite the abundant literature on sustainable supply chain management, the literature is still lacking empirical research on understanding sustainability throughout the various tier levels of a complex and high value-added supply chain to understand and analyze the adoption, implementation and propagation of sustainability. Existing research does not address the need to understand and make predictions about the way organizations respond to such sustainability pressures and investigate the phenomena of complexity. This research contributes to the existing body of literature through an exploratory case study based on grounded theory addressing the integration of corporate social responsibility practices throughout a multi-tiered complex and high value supply chain; the case of the aerospace industry in Quebec. The aerospace supply chain is highly fragmented when it comes to sustainability and organizations within the chain differ significantly in terms of their sustainability practices and maturity across the different tier levels. Between the organizations that advocate the benefits of corporate social responsibility and those who do little, not or much less, this industry shows potential for research and theoretical contributions toward understanding the complexity of integrating such concepts into company's strategies and activities. This qualitative case study endergone has valuable insights for researchers and business leaders in the field of corporate social responsibility, sustainable supply chain, operations and sustainability in general. Through highly dense primary and secondary data collected from 25 entreprises in the aerospace field covering all tier levels of the chain (i.e. aircraft and engine manufacturers, Tier 1, Tier 2, Tier 3 and Tier 4), and 40 individuals including experts in the aerospace industry, aerospace supply chain and corporate social responsibility, we unveil the complexity that companies face when integrating corporate social responsibility practices using the institutional theory lens. Thus, we analyze the conflictual pressures emanating from a multi-institutional context at different levels to understand how they shape companies responses and strategies towards the adoption, implementation and propagation of sustainable practices in a specific multi-tiered industry. Our research attempts to answer the following question: in an era where sustainable development is critically acclaimed for its role in society and business continuity, how does sustainable practices propagate through a multi-tiered and complex supply chain? More specifically, why and how does corporate social responsibility diffuse within an organization and spreads into one company and not the other although both subject to pressures affecting the same supply chain and industry? How is corporate social responsibility adopted, implemented within a company and subsequently propagated across the suppliers? In an attempt to answer such questions, our thesis builds upon the following objectives : 1. Analyze the internal and external contexts of companies within the same multi-tiered and complex industry- the aeorospace industry in Quebec, to identify the tensions and key influencial elements perceived by these companies when it comes to impacting the adoption, implementation and spread of corporate social responsibility; 2. Explore and understand the process of managing institutional complexity and corresponding companies' strategies to integrate (or not) corporate social responsibility in order to identify configurations that might increase or decrease the company's predisposition to adopt, implement and propagate corporate social responsibility; 3. Based on findings from points 1 and 2, develop propositions and conceptual framework. The results of this research provide a theoretical and managerial contribution while converging into a conceptual framework to provide a holistic picture of how organizations within the same multi-tiered industry respond to sustainability pressures. More specifically, our framework presents the complexity arising between market and sustainability logics emerging from a multi-institutional context surrounding companies. Then, we show how organizational, structural and relational attributes affect such complexity as it is being translated, integrated and lived differently amongst organizations, thus shaping their responses to a sustainable approach.

Résumé

La question du développement durable et de sa transposition au sein des entreprises ne peut être articulée sans poser la question du rôle et de l'impact de chaque entreprise dans et par rapport à l'intégration du concept au niveau stratégique et opérationnel, et à sa propagation à travers la chaîne et le secteur industriel. Malgré la littérature abondante sur la responsabilité sociale de l'entreprise (corporate social responsibility) et sur la gestion responsable de la chaîne d'approvisionnement (sustainable supply chain management), plusieurs lacunes se manifestent au niveau de la compréhension holistique de l'intégration des principes du développement durable, et plus spécifiquement de la responsabilité sociale de l'entreprise, de leur interprétation et de leur implantation à travers les divers niveaux de tiers d'un secteur industriel. Au niveau pratique, les entreprises, indépendamment de leur taille, statut et type d'activités, continuent à pointer les difficultés, enjeux et défis reliés à une démarche durable. Pourtant, plusieurs décennies se sont écoulées depuis le rapport de Brundtland, de l'essor du développement durable et de la criticité des enjeux vécus par la planète, les communautés, les institutions et l'Humain tant sur le plan environnemental que social. À ce jour, les entreprises continuent d'être perçues comme étant une des sources primordiales participant à ces enjeux. Toutefois, ces mêmes entreprises constituent la plus grande opportunité à redresser l'évolution vers une solution, vers un futur durable. Ce potentiel reste difficilement atteignable non seulement pour des raisons intraorganisationnelles, individuelles ou cognitives, mais aussi pour des raisons reliées au contexte externe de l'entreprise. Ces entreprises se retrouvent à la merci de plusieurs parties prenantes dont les attentes, les priorités et les répercussions par rapport à la survie et à la performance tridimensionnelle de l'entreprise (c.-à-d. économique, environnementale et sociale) sont multiples et souvent divergentes. Dans leur constante recherche de légitimité, ces entreprises se retrouvent face à une complexité phénoménale qui co-évolue à travers leur parcours stratégique et opérationnel. Cette complexité, analysée sous l'angle de la théorie néo-institutionnelle et vécue par les entreprises, constitue un des concepts clés abordés et investigués à travers cette thèse. En effet, au-delà de sa manifestation pratique, la complexité associée à l'adoption, l'implantation et la propagation de la RSE au sein des entreprises commence à émerger dans la littérature comme un ancrage incontournable dans la compréhension des choix stratégiques et tactiques et de la prise de décision des entreprises. Plusieurs auteurs ont étudié ce phénomène organisationnel (Hoffman, 2001; Delmas et Toffel, 2008; Pache & Santos, 2013; Raynard, 2016; Testa et al., 2018) sous divers angles et contextes empiriques. Le sujet est fortement d'actualité et la littérature présente des lacunes à combler quant à : 1) la manifestation et par la suite la gestion de cette complexité à travers les différentes phases d'intégration de la RSE (c.-à-d. adoption, implantation et propagation), 2) la compréhension du rôle des facteurs organisationnels ainsi que des attributs structurels associés au secteur industriel dans l'atténuation ou pas de la complexité institutionnelle, et 3) l'analyse de ces deux premiers points dans le contexte d'un secteur industriel complexe, à haute valeur ajoutée et multi-tiers tout en consolidant et interprétant les points de vue de tous les niveaux de tiers. Cette thèse se positionne comme étant une réponse à ces lacunes à travers une étude exploratoire qualitative empirique basée sur la théorie ancrée (grounded theory) au sein de l'industrie aéronautique au Québec. Plus spécifiquement, cette recherche s'est matérialisée par la participation de 25 entreprises répandues sur les cinq niveaux de tiers de la chaîne (c.-à-d. avionneur ou motoriste, Tier 1, Tier 2, Tier 3 et Tier 4) et de 40 individus incluant des experts en aéronautique, gestion des approvisionnements et en responsabilité sociale. Notre contribution, tant au sein du champ de la RSE que de la gestion durable de la chaîne d'approvisionnement, se révèle par une approche holistique expliquant l'intégration (ou pas) des principes de la RSE à travers l'ensemble des tiers d'une industrie complexe, à haute valeur ajoutée dans une région géographique spécifique. Cette industrie est bel et bien un exemple d'une réalité bipolaire dans laquelle le spectre de profil de responsabilité sociale de diverses entreprises varie considérablement entre celles qui prônent les avantages de la RSE à celles qui y croient peu, pas ou beaucoup moins. Ainsi, notre recherche tente de répondre aux questions suivantes : dans un contexte où le développement durable continue à prendre de l'ampleur, et que la nécessité de son intégration au sein des entreprises et des chaînes d'approvisionnement se manifeste de plus en plus, comment les pratiques RSE se propagent au sein d'une industrie multi-tiers et complexe? Plus spécifiquement, comment et pourquoi la RSE s'infiltre-t-elle et/ou se propage-t-elle dans une entreprise et pas dans l'autre au sein d'une même industrie? Comment cette hétérogénéité, manifestée par les choix des entreprises quant à l'adoption, l'implantation et par la suite la propagation, est-elle influencée par l'intensité de la complexité institutionnelle perçue? La thèse vise alors l'atteinte des objectifs suivants : 1. Analyser le contexte interne et externe des entreprises d'un même secteur industriel complexe et multi-tiers, soit le secteur aéronautique au Québec, afin d'étudier la présence d'éléments clés influençant une démarche RSE ainsi que la perception des entreprises vis-à-vis ces éléments; 2. Explorer et comprendre le processus de gestion de la complexité institutionnelle et des stratégies des entreprises à intégrer (ou pas) la RSE afin de ressortir des regroupements de variables/configurations qui font en sorte d'augmenter ou de réduire la prédisposition de l'entreprise à adopter, implanter ou propager la RSE; 3. Compte tenu des résultats des points 1) et 2) des données du terrain, développer des propositions et un cadre conceptuel transcendant les concepts et connaissances acquises. Les résultats de cette recherche, analysés selon la perspective de la théorie institutionnelle, dévoilent le pourquoi sous-jacent à l'interprétation et ensuite à l'intégration des diverses pressions vécues par les entreprises d'une même industrie, et le comment sous-jacent à l'élaboration d'une stratégie RSE. Les résultats aboutissent au développement de propositions et d'un cadre conceptuel présentant un contexte multi-institutionnel où deux logiques institutionnelles ressortent comme étant conflictuel au sein des entreprises; celle reliée à l'institution du marché et celle reliée à l'institution d'une démarche de responsabilité sociale d'entreprise. Des pressions émanent de ces deux institutions et confèrent à leur contexte une complexité institutionnelle qui est traduite, adoptée et vécue de manière différente au sein de chaque entreprise. Des attributs organisationnels, structurels et relationnels rentrent en compte afin de réduire ou d'augmenter cette complexité et façonnent les réponses des entreprises vers une démarche durable. Cette thèse apporte une contribution théorique et managériale à travers le développement d'un cadre conceptuel et de propositions, ainsi : - Sur le plan théorique, ces derniers ont permis : 1) d'approfondir les connaissances quant à l'expérience et à la réponse des entreprises d'une industrie spécifique par rapport à la complexité institutionnelle, et 2) d'identifier de nouveaux horizons de recherche au sein de la RSE et de la SSCM; - Sur le plan managérial et dans un contexte urgeant de plus en plus les entreprises à se commettre à une démarche durable, ces derniers permettent de faire le point sur la situation d'une entreprise (d'être conscient), d'identifier les stratégies ou réponses à cibler (d'être visionnaire) et de proposer des schémas d'actions vers une démarche durable (d'être responsable et agent de changement).

Department: Department of Mathematics and Industrial Engineering
Program: Doctorat en génie industriel
Academic/Research Directors: Nathalie De Marcellis-Warin
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/3900/
Institution: École Polytechnique de Montréal
Date Deposited: 11 Oct 2019 11:16
Last Modified: 09 Jun 2023 01:58
Cite in APA 7: Lyane, K. (2018). La RSE au sein du secteur aéronautique au Québec : une perspective de la complexité institutionnelle [Ph.D. thesis, École Polytechnique de Montréal]. PolyPublie. https://publications.polymtl.ca/3900/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only

View Item View Item