<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Opportunisme et traitement des contraintes dans MADS

Stéphane Jacquet

PhD thesis (2019)

[img] Restricted to: Repository staff only until 12 June 2020.
Cite this document: Jacquet, S. (2019). Opportunisme et traitement des contraintes dans MADS (PhD thesis, Polytechnique Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/3892/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ: Dans le domaine de l’optimisation de boites noires, l’utilisateur n’a pas d’expressions analytiques de la fonction objectif et des contraintes. De fait, il n’a pas accès aux gradients. Le gradient est une information importante en optimisation étant donné qu’il permet de fournir une direction de montée de la fonction. De plus, pour récupérer les différentes valeurs de la fonction objectif et des contraintes, des simulations informatiques ou des tests en laboratoires doivent être effectués. Ceci rajoute de nombreuses difficultés supplémentaires : temps de calculs importants pour récupérer les données, bruitage des données et certaines simulations peuvent échouer. Pour résoudre ce genre de problèmes, des algorithmes ont été développés. Parmi eux, MADS a été proposé par Audet et Dennis en 2006. C’est un algorithme itératif de recherche directe qui évalue des points de proche en proche sur un treillis. Il offrait à la base un traitement rudimentaire des contraintes, en associant une valeur infinie à tous points non -réalisables. Il a depuis été étoffé pour offrir un traitement plus souple à des contraintes de plus en plus hétéroclites. Cette thèse propose trois nouvelles fonctionnalités à l’algorithme MADS. Premièrement, MADS calcule des modèles des contraintes afin d’ordonner les points du plus prometteur au moins prometteur. Cependant, un traitement adéquat des contraintes binaires, qui ne retournent que deux valeurs, manque dans MADS. Pour pallier cette absence, des modèles des contraintes binaires seront proposés en utilisant des outils de régression, issus de la classification supervisée. Deuxièmement, ces mêmes outils permettent de proposer un ordonnancement nouveau des points à évaluer quand aucune fonction substitut n’est accessible dans MADS. Les points qui ont le plus de chance d’être réalisables seront évalués en premier pour favoriser la recherche de solutions réalisables de qualité. Cette stratégie sera comparée à une méthode favorisant les points les plus éloignés des points déjà évalués et à la méthode par défaut dans ce cas dans MADS, qui favorise les points qui sont le plus dans la direction du dernier succès par rapport au centre du treillis. Enfin, il peut être noté que la mise à l’échelle des contraintes choisie par l’utilisateur au moment de définir le problème a un impact sur le fonctionnement de MADS. MADS propose un traitement de mise à l’échelle des variables en entrée de la boite noire, mais rien pour les contraintes en sortie. Cette thèse propose une façon de les mettre à l’échelle, de sorte qu’elles prennent des valeurs de même ordre de grandeur. Cela permettra qu’elles aient globalement la même importance.----------ABSTRACT: In the field of blackbox optimization, the user does not have access to the analytical expressions of the objective function and of the constraints. Thus, there is no access to the gradient. But the gradient is an important piece of information since it gives an increasing direction of the function. Moreover, in order to obtain those values, computer simulations or experiments in laboratory have to be done. This adds further difficulties: heavy computational times to get the data, noisy data and some simulations may fail. To solve this kind of problems, algorithms have been developed. Among them, MADS has been proposed by Audet and Dennis in 2006. It is a direct search iterative algorithm that evaluates points on a mesh. At first, it offered a basic management of the constraints by associating an infinite value to all infeasible elements. Since then, more flexible ways have been proposed to handle various types of constraints. There are for example models for most of the constraints in order to sort points from the most to the least promising. However, in MADS, there is no specific management of binary constraints, which can return only two different values. Thus, models of binary constraints will be offered using tools of regression from supervised classification. Those tools also offer new ordering methods to sort the points that need to be evaluated when no models are available in MADS. The points which are the most likely to be feasible will be evaluated first in order to look most likely for feasible solutions. This strategy will be compared to one evaluating first the elements the furthest from the ones already evaluated and to the default, in that situation, in MADS which sorts the points according to the direction of last success. Finally, it should be pointed out that the scaling of the constraints provided by the user chosen while defining the problem has an impact on MADS’s behaviour. MADS deals with the scaling of the input variables of the blackbox, but nothing is done for the constraints in the output. This thesis offers to handle the scaling of the output so that they take values of about the same range so that they have more or less the same influence.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de mathématiques et de génie industriel
Dissertation/thesis director: Charles Audet and Gilles Caporossi
Date Deposited: 12 Jun 2019 15:22
Last Modified: 04 Jul 2019 16:04
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/3892/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only