<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Mouvement des eaux souterraines et des ions majeurs dans une argile champlain depuis sa formation

El Mehdi Benabdallah

PhD thesis (2010)

[img]
Preview
Download (22MB)
Cite this document: Benabdallah, E. M. (2010). Mouvement des eaux souterraines et des ions majeurs dans une argile champlain depuis sa formation (PhD thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/282/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ Les argiles Champlain qui recouvrent la majorité des Basses Terres du Saint-Laurent, et notamment la région de Lachenaie près de Montréal, ont été déposées lors de l’épisode marin de la mer Champlain il y a environ 10000 ans. Les concentrations des ions Na+ et Cl- dans l’eau interstitielle des argiles ainsi que dans le till et le roc sous-jacents, atteignent parfois 40 % à 50 % de la concentration de ces ions dans l’eau de mer, ce qui rend l’eau souterraine impropre à la consommation et à l’irrigation agricole, ce qui est le cas dans la région de Lachenaie près de Montréal (Québec). La présence de ces importantes teneurs en sels dans l’argile et le roc ont soulevé plusieurs questions sur la nature des mouvements des eaux souterraines dans les argiles Champlain depuis leur formation ainsi que sur la migration de certains ions majeurs, et spécialement des chlorures, durant ces 10000 dernières années. Les propriétés géotechniques, hydrauliques et géochimiques des argiles Champlain dans la région de Lachenaie (Québec) ont été étudiées afin d’essayer de comprendre les mouvements des eaux et de quelques ions majeurs dans l'argile et le roc sous-jacent. Pour cela, neuf piézomètres ont été installés dans le roc et dix-huit dans l'argile. L’argile a été échantillonnée en continu avec des tubes Shelby afin de minimiser le remaniement. Les échantillons d'argile intacte ont été recueillis, extraits au laboratoire et utilisés pour mener des analyses chimiques, isotopiques ainsi que des essais mécaniques et hydrauliques au laboratoire. Deux dispositifs d'extraction de l'eau interstitielle dans l'argile ont été mis au point afin d’extraire des volumes d’eau sans pour autant influencer les concentrations des ions majeurs et du pH. On a remarqué que le premier dispositif permet d’obtenir des échantillons d’eaux interstitielles représentatives du milieu pour des pressions d’extraction maximales de 800 kPa. Un second dispositif a été utilisé pour des pressions supérieures allant jusqu'à 30 MPa. On a pu constater une importante variation des concentrations et du pH de l’eau à partir de 1 MPa. Suite aux expériences de l’auteur, on recommande que l'eau des piézomètres installés dans le roc soit échantillonnée par la méthode connue sous le nom de purge et échantillonnage à faible débit et faible rabattement. Les résultats des analyses chimiques de l'eau ont montré que les eaux interstitielles dans l'argile ainsi que les eaux circulant dans le roc sont des eaux extrêmement salées et impropres à la consommation et à l'usage agricole.---------- ABSTRACT The Champlain clay that covers most of the Saint-Laurent Lowlands, and in particular the region of Lachenaie near Montreal, was deposited during the marine episode of the Champlain Sea 10000 years ago. The high concentrations of Na+ and Cl- in the clay pore water and in the underlying till and rock, which sometimes reach 40% to 50% of the concentration of sea water, prevent one from using the water for human consumption or agricultural irrigation. The presence of these important contents of salts in the clay and the rock raised several questions about the nature of the movements of ground water in the Champlain clays since their formation as well as on the migration of the major ions, and especially the chlorides, during these last 10000 years. The geotechnical, hydraulic and geochemical properties of the Champlain clay in the region of Lachenaie (Quebec) were investigated in order to understand better the movements of groundwater and some major ions in the clay and the underlying bedrock. A network composed of nine piezometers in the rock and eighteen in the clay was installed in order to monitor the chemistry of water and to do hydraulic tests. The clay was sampled continuously using Shelby tubes to minimize its reworking. These samples were extracted in the laboratory and used in the chemical and isotopic analysis and in the mechanical and geotechnical tests. Two pore water extractors were then developed in the Hydrogeology laboratory at the École Polytechnique de Montréal: A low pressure and a high pressure device. The low pressure device made it possible to obtain representative pore water samples without affecting the major ions `concentrations and the pH for pressures lower than 800 kPa. The second device uses pressures up to 30 MPa. Large variations in the concentrations of the ions and in the pH were observed when the pressure of extraction exceeded 1 MPa. Also, as a result of the author’s experiments, it is recommended that ground water in the bedrock be sampled using the low-flow purging and sampling method. The results of the chemical analysis of the water samples show that the clay pore water and the water flowing in the underlying bedrock are extremely salty and can’t be used as drinking water or for agriculture.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département des génies civil, géologique et des mines
Dissertation/thesis director: Robert P. Chapuis
Date Deposited: 23 Jun 2010 15:58
Last Modified: 27 Jun 2019 16:49
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/282/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only