<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Synergistic Gelation Properties of Gelatin and Polysaccharide Aqueous Mixtures

Changsheng Wang

PhD thesis (2017)

[img]
Preview
Download (11MB)
Cite this document: Wang, C. (2017). Synergistic Gelation Properties of Gelatin and Polysaccharide Aqueous Mixtures (PhD thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/2705/
Show abstract Hide abstract

Abstract

Les protéines et les polysaccharides sont deux composants essentiels de la nourriture qui contribuent à leurs microstructures et textures. En conséquence, des gels composés de mélanges de protéines et de polysaccharides sont actuellement développés et utilisés, à des fins de recherche, en tant que modèles pour comprendre la structure et les propriétés des aliments réels. Récemment, ces gels multicomposants ont également attiré beaucoup d'attention comme systèmes d'encapsulation et de distribution de molécules bioactives, car la gélification peut se produire sans l'utilisation d'agents de réticulation, d’enzyme, ou de traitement thermique. Les gels composés de mélanges de protéines et de polysaccharides, ou gels mixtes, peuvent souvent être formés à des concentrations beaucoup plus faibles et affichent des propriétés mécaniques améliorées par rapport aux gels composés d'un seul composant. Ces gels mixtes sont connus pour être sensibles à des facteurs environnementaux tels que le pH, la force ionique, le rapport massique protéine/polysaccharide et les caractéristiques intrinsèques des biopolymères (type de polysaccharide, poids moléculaire, etc.). Par conséquent, une compréhension fondamentale des interactions entre protéines et polysaccharides en solutions est nécessaire pour concevoir de nouveaux épaississants et/ou gélifiants, systèmes d'encapsulation et de livraison. Dans ce projet, nous avons systématiquement étudié le comportement gélifiant de mélanges binaires composés de quatre types de gélatine (la protéine gélifiante la plus connue et l’une des plus utilisées) et de deux polysaccharides aux charges opposées: le chitosane, à charge positive (le deuxième biopolymère naturel le plus abondant) et la gomme de xanthane, chargée négativement (XG) (en raison de ses applications importantes dans les industries alimentaire, cosmétique et pharmaceutique). L'objectif général de cette thèse est de comprendre et de proposer un mécanisme général de gélification pour des mélanges de gélatine et de polysaccharides. La première partie de cette thèse démontre qu'un équilibre délicat des charges est nécessaire pour former un gel mixte de gélatine et de gomme de xanthane à des concentrations très diluées (à une concentration environ 10 fois moindre par rapport à la concentration de gélification critique de la gélatine B uniquement) - illustrant le rôle important des interactions électrostatiques dans ces systèmes. Les expériences de rhéométrie ont montré que des systèmes composés de gélatine B de faible indice de Bloom (L-GB) et de XG gélifient légèrement au-dessus du point isoélectrique (pI) de L-GB (pI = 5.3) et affichent un module de stockage beaucoup plus élevé (G') par rapport à des solutions composées de XG ou de L-GB uniquement, avec G' atteignant un maximum à pH 5.5. v En outre, l'addition de sel entraîne une diminution significative de G' en raison de l’écrantage des charges. En outre, la microscopie confocale à balayage laser (CLSM) a révélé que la L-GB et le XG forment des agrégats dispersés à des pH inférieurs à 5.0, des réseaux colocalisés à pH 5.5 et enfin des réseaux complémentaires à des pH plus élevés (par exemple pH 8.0) - la structure du réseau se brisant avec l’addition de sel. Ces microstructures corrèlent avec les résultats de rhéologie et de potentiel zêta. Enfin, comme pour les gels de gélatine purs, les gels mixtes sont thermoréversibles, ce qui indique que les liaisons hydrogène jouent également un rôle important pendant le processus de gélification. Dans la deuxième partie de cette thèse, nous avons étudié les effets de l'indice de Bloom pour la GB, du rapport GB à XG, et du poids moléculaire de la XG sur les propriétés de gélification des mélanges GB/XG. Comme pour les mélanges L-GB/XG (faible indice de Bloom), les mélanges composés de GB à indice de Bloom élevé H-GB/XG présentent un G' maximum à un pH proche du pI de H-GB. Les mélanges (L- et H-GB)/XG possèdent des compositions optimales au-delà desquelles G' diminue. L'augmentation de l'indice de Bloom entraîne l’augmentation de G', alors que l'augmentation du poids moléculaire de la XG provoque l'effet inverse (ce qui peut sembler contre-intuitif) en raison des limitations de transfert de masse (diffusion). En fait, au pH optimal, le CLSM révèle que les mélanges GB/XG présentent également des transitions microstructurales reliées à la composition: d’agrégats discontinus (rapport GB/XG ≤ 1) à des réseaux superposés de GB et XG (ratio = 2-6), puis finalement une fragmentation du réseau (ratio = 8-10). Ces transitions microstructurales sont également corrélées aux propriétés rhéologiques mesurées. La micro-calorimétrie (micro-DSC) a finalement révélé que la XG adopte une conformation moléculaire plus stable avec l'addition de GB, ce qui augmente la gélification GB par la formation de triples hélices, comme l'indiquent la position et la surface des pics de transition. Dans la troisième partie de cette thèse, nous avons étendu notre étude en analysant les effets des types de gélatine (type A et B) et de la charge des polysaccharides (XG chargé négativement, chitosane chargé positivement (CHI)), afin d'évaluer si les caractéristiques observées dans les systèmes GB/XG constituent un comportement général, ou sont spécifiques à cette combinaison protéine/polysaccharide. Les deux types de gélatine ont des compositions différentes en acides aminés, et donc différents points isoélectriques. Les mélanges GB/polysaccharides présentent toujours un G' à un pH sensiblement supérieur au pI, tandis que les mélanges gélatine A vi (GA)/polysaccharides se comportent quelque peu différemment. Par exemple, les mélanges GA/XG montrent un G' maximum à un pH bien au-dessous du pI de GA (un résultat qui, nous soupçonnons, pourrait être dû à la distribution des charges dans la molécule de GA, mais cette hypothèse reste à être validée), tandis que les systèmes GA/CHI montrent une augmentation monotone de G' avec le pH, jusqu'à ce que le chitosane ne soit plus soluble en solution (au-delà de pH 6,0-6,5). Dans tous les cas, les microstructures des gels mixtes, dans les conditions optimales, sont caractérisées par des domaines pauvres et riches en biopolymères, et les résultats de micro-DSC révèlent que l’ajout des polysaccharides mène à l’augmentation de la formation de triples hélices de gélatine. La synthèse des résultats suggère que le mécanisme de gélification des systèmes mixtes de gélatine/polysaccharide peut être divisé en trois étapes principales: 1) la formation de complexes de gélatine/polysaccharide par attraction électrostatique à une température initialement élevée (au-dessus de la température de transition pelote/hélice de la gélatine); 2) la réduction de la distance entre les molécules de polysaccharide avec une modification de la conformation du polysaccharide, à des températures intermédiaires; 3) l'augmentation de la concentration locale en biopolymères due à un effet de pontage provoqué par la formation de triples hélices de la gélatine, sous la température de transition pelote-hélice de la gélatine, ainsi que la formation d’un réseau. Enfin, dans la quatrième et dernière partie de ce projet, nous avons commencé à étudier l'impact de la cinétique de gélification et du pH initial en comparant les propriétés des gels de gélatine/polysaccharide préparés selon 3 méthodes différentes: 1) par addition de HCl ou de NaOH en solution - c'est-à-dire par titration, un processus très rapide (~ 1 s) qui a été utilisé dans les trois premières parties de cette thèse; 2) par l’addition de glucono delta-lactone (GDL), ce qui ralentit l'acidification du milieu (~ 4-5 h); 3) par gélification induite par une phase vapeur (acidification très lente sans agitation, ~ 24 h). Nous avons constaté que les procédés d'acidification lente étendent significativement la gamme des compositions et des pH pour la formation de gels. Les gels mixtes obtenus par exposition à une vapeur d’acide présentent les meilleures propriétés mécaniques. Il apparaît que le processus de gélification est affecté par l'agitation, le taux d'acidification, le pH initial et le pH final. Ce projet a utilisé une gamme de techniques complémentaires incluant la rhéométrie, la calorimétrie et la microscopie, qui pourraient être utilisées pour explorer et comprendre le mécanisme de gélification propre à d’autres mélanges aqueux de protéines linéaires ou globulaires, et de polysaccharides. Il ouvre la voie à l’exploration et à la compréhension du comportement de systèmes plus complexes, tels que des émulsions préparées avec des mélanges aqueux de protéines et de polysaccharides. En résumé, ce projet fournit un ensemble de lignes directrices fondamentales pour la conception de nouveaux épaississants et/ou gélifiants à base de protéines et de polysaccharides, pour des applications alimentaires ou pharmaceutiques. ---------- Proteins and polysaccharides are two essential components in food, which contribute to structural and textural properties. As a result, gels comprising mixtures of proteins and polysaccharides are currently used, for research purposes, as models of multicomponent structures found in real foods. Recently, these multicomponent gels have attracted much attention for the protection of bioactive molecules when used as encapsulation and delivery systems, since gelation can occur without the use of crosslinking agents, heating or enzymes. Proteins/polysaccharides mixed gels can often be formed at much lower concentrations, and display enhanced mechanical properties compared to gels composed of only one component. These mixed gels are known to be sensitive to environmental factors like pH, ionic strength, protein to polysaccharide ratio, and biopolymer intrinsic characteristics (polysaccharide type, molecular weight, etc.). Therefore, a fundamental understanding of the interactions between proteins and polysaccharides in solutions is required to provide the guidelines to design such novel thickeners and/or gelling agents, encapsulation and delivery systems. In this project, we have systematically investigated the gelation behavior of binary mixtures comprising four types of gelatin (the most well-known and employed gelling protein), and two oppositely charged polysaccharides: the positively charged chitosan (the second most abundant natural biopolymer), and the negatively charged xanthan gum (XG) (due to its extensive applications in food, cosmetics and pharmaceutical industries). The general objective of this thesis is to understand and to propose a general gelation mechanism for gelatin/polysaccharide mixtures. The first part of this thesis demonstrates that a delicate charge balance is required to form a mixed gel of gelatin and xanthan gum at very dilute concentrations (about 10 times less concentrated compared to the critical gelling concentration of gelatin B (GB) alone) – illustrating the important role of electrostatic interactions in these systems. Rheometry experiments showed that mixed gels comprised of low Bloom index gelatin B (L-GB) and XG form slightly above the isoelectric point (pI) of L-GB (pI = 5.3) and display much higher storage modulus (G’) compared to neat XG and L-GB solutions, with G’ reaching a maximum at pH 5.5. Furthermore, salt addition causes a significant decrease in G’ due to charge screening. Moreover, confocal laser scanning microscopy (CLSM) has revealed that L-GB and XG form dispersed aggregates at pH 5.0 and below, colocalized networks at pH 5.5, and finally complementary networks at higher pHs (e.g. pH 8.0) - the network structure however breaks down when salt is added. These microstructures correlate ix well with rheology and zeta potential results. Finally, like pure gelatin gels, mixed L-GB and XG gels are thermoreversible, indicating that hydrogen bonding also plays an important role during the gelling process. In the second part of this thesis, we further investigated the effects of GB Bloom index, GB to XG ratio, and XG molecular weight on the gelation properties of GB/XG mixtures. Similar to L-GB/XG, high Bloom index gelatin B (H-GB)/XG mixtures exhibit a maximum G’ at a pH near the pI of H-GB. Both (L- and H-GB)/XG mixtures possess optimal compositions, beyond which G’ decreases. Increasing the GB Bloom index results in a higher G’, whereas increasing XG molecular weight causes the opposite effect (which might seem counter-intuitive) due to mass transfer (diffusion) limitations. In fact, at the optimum pH, CLSM reveals that GB/XG mixtures also display composition-dependent microstructural transitions: from discontinuous aggregates (GB/XG ratio ≤ 1) to continuous GB and XG colocalized networks (ratio = 2-6), followed by a fragmentation of the network (ratio = 8-10). These microstructural transitions also correlate well with the measured rheological properties. Micro-calorimetry (micro-DSC) finally revealed that XG adopts a more stable molecular conformation with the addition of GB, which in turn enhances GB gelling by triple helix formation, as indicated by the position and area of the transition peaks. In the third part of this thesis, we extended our investigation by analyzing the effects of gelatin types (Type A and B) and polysaccharide charge (negatively charged XG, positively charged chitosan (CHI)), to assess whether or not the observed features observed in GB/XG systems constitute a general behavior, or are particular to this protein/polysaccharide combination. The two types of gelatin have different compositions of amino acids, and thus isoelectric point. Gelatin B (GB)/polysaccharides mixtures always exhibit the highest G’ at a pH near the pI of GB, whereas gelatin A (GA)/polysaccharides mixtures behave somewhat differently. For example, GA/XG displays the highest G’ at a pH far below the pI of GA (a result which we suspect could be due to the charge distribution in GA at a molecular level, but that remains to be validated), while GA/CHI shows a monotonous increase in G’ with pH, until chitosan is no longer soluble over pH (~6.0-6.5). In all cases, the microstructures of the mixed gels under the optimal conditions are characterized by biopolymer-rich and biopolymer-poor domains, and micro-DSC results reveal that both polysaccharides always enhance gelatin gelling by triple helix formation. x Overall, our results indicate that the gelation mechanism of gelatin/polysaccharide mixed systems can be divided into three main steps: 1) the formation of gelatin/polysaccharide complexes via electrostatic attraction at an initially elevated temperature (above the coil-to-helix transition temperature of gelatin); 2) the reduction of the distance between polysaccharide molecules along with a change in polysaccharide conformation at intermediate temperatures; 3) the increase in local biopolymer concentration due to a bridging effect caused by gelatin triple helices formation below the coil-to-helix transition temperature of gelatin, along with a network formation. Finally, in the fourth and last part of this project, we have started to investigate the impact of the gelling kinetics and initial starting pH by comparing the properties of gelatin/polysaccharide gels prepared following 3 different methods: 1) by the addition of HCl or NaOH solutions – i.e. titration, a very fast process (~ 1 s), which was used in the first three parts of this thesis; 2) by the addition of glucono delta-lactone (GDL), which slows down the acidification of the medium ( 4-5 hrs); 3) by vapor-induced gelification (very slow acidification without stirring,  24 hrs). It was found that slow acidification methods extend the range of compositions and pHs for gel formation. The vapor-induced mixed gels display the best mechanical properties. The gelation process is affected by stirring, acidification rate, initial pH and final pH. This project has used an extensive array of techniques including rheometry, calorimetry and microscopy, which could be used to explore and understand the gelation mechanism of other linear protein/polysaccharide or globular protein/polysaccharide aqueous mixtures. It paves the way to understand the behavior of more complicated systems, such as emulsions prepared by protein/polysaccharide aqueous mixtures. In summary, this project provides a set of fundamental guidelines to design novel thickeners and/or gelling agents based on proteins and polysaccharides, for food or pharmaceutical applications.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de génie chimique
Dissertation/thesis director: Marie-Claude Heuzey, Nick Virgilio and Paula Wood-Adams
Date Deposited: 30 Oct 2017 14:48
Last Modified: 24 Oct 2018 16:12
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/2705/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only