<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Étude de l’interface utilisateur d’un système porté au poignet non muni d’écran

Patricia Nadeau

Masters thesis (2017)

[img]
Preview
Download (5MB)
Cite this document: Nadeau, P. (2017). Étude de l’interface utilisateur d’un système porté au poignet non muni d’écran (Masters thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/2549/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ : À ce jour, concevoir l'interface d'un système porté au poignet demeure un défi. L'acceptation par la masse des utilisateurs est freinée par de nombreux obstacles. Il y a peu d’études sur la façon de concevoir efficacement ces interfaces émergentes. Les quelques études sur le sujet se sont concentrées sur de nouvelles formes d’interactions, des prototypes et des lignes directrices, mais une validation sur le terrain faisait toujours défaut. Le bracelet Nex est un système porté au poignet qui n'a pas d'écran. Il communique avec l'utilisateur au moyen de patrons de lumières et de vibrations et l'utilisateur peut communiquer avec le bracelet de façon tactile au moyen de cinq boutons programmables. Comment concevoir cette interface pour qu'elle soit facilement utilisable et utilisée à long terme ? L'objectif de notre étude a été de rendre compte de l’utilisation d’un système porté en situation réelle en recueillant des données empiriques sur l’utilisation du bracelet sur le terrain. La première partie de l'étude a consisté à faire le point sur l’état des connaissances au sujet des interfaces de systèmes portés au poignet et de participer à la conception de l’interface d’un bracelet qui utilise des patrons lumineux et vibrotactiles. La deuxième partie de l'étude a consisté à évaluer l’interface d’un prototype de bracelet auprès de 24 participants tant en laboratoire que sur le terrain pendant une période pouvant aller jusqu’à trois mois. Les principaux résultats ont porté autant sur l'interface utilisateur que sur le bracelet lui-même. Ils nous révèlent que des lacunes dans la forme et l'esthétique du bracelet ont freiné l'acceptation de ce dernier par les utilisateurs. Un ajustement inadéquat du bracelet sur le poignet a compromis la perception de la vibration, ce qui a nui à la perception des notifications envoyées à l’utilisateur et à l’appréciation de l'utilité même du bracelet. L'apprentissage des patrons représentait une charge cognitive significative qui a eu un impact sur la perception de la facilité d'utilisation. Les utilisateurs ont préféré créer des patrons de lumières personnalisés plutôt que d’utiliser ceux qui leur étaient proposés par le système parce qu'ils pensaient que ce serait ainsi plus facile de s’en rappeler.----------ABSTRACT : As of today, designing the interface of a wrist worn wearable remains a challenge. User acceptance by the mass is slowed by many road blocks. There is little research on how to design effectively these emerging interfaces. Few studies have focused on novel interactions, prototypes and guidelines, but a validation on the field was lacking. The Nex band is a wrist worn wearable that has no screen. It communicates with the user by means of light and vibration patterns and the user can communicate with the band through five touch-enabled LED lenses. How can we design this interface to be easy to use and used over the long term? The goal of this study was to give an account of the use of a wearable system in the field by gathering empirical data on a real-world usage of a wrist worn wearable. The first part of the study consisted in presenting the knowledge so far acquired concerning the interfaces of wrist worn wearables and participating in the design of an interface for a bracelet that uses light patterns and vibrations. The second part of the study consisted in evaluating the interface of a bracelet prototype with 24 participants both in the laboratory and in the field, for up to 3 months of use. Main findings were as much related to the interface than the band itself. The form and esthetics of the band are the main challenges to user acceptance. The fitting on the wrist impacts the perception of the vibration and has consequences on the perception of notifications sent to the user and on the appreciation of the band usefulness. Learning the patterns was somewhat a cognitive load and impacted the perceived ease of use. Self-generated light patterns were preferred to those proposed by the system because they were perceived as easier to remember.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de mathématiques et de génie industriel
Dissertation/thesis director: Jean-Marc Robert
Date Deposited: 27 Jul 2017 14:05
Last Modified: 27 Jun 2019 16:47
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/2549/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only