<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Mesure et analyse de latences dans les systèmes parallèles en temps réel

Julien Desfossez

Thèse de doctorat (2016)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (1MB)
Citer ce document: Desfossez, J. (2016). Mesure et analyse de latences dans les systèmes parallèles en temps réel (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/2283/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Avec les infrastructures de type infonuagiques qui augmentent de plus en plus et les services qui exploitent les avantages de la parallélisation, on arrive à un point où les analyses de problèmes de performance sont de plus en plus complexes. En particulier, avec la parallélisation, un problème de latence sur un des composants peut ralentir une requête complète. Avec la multiplication du nombre de serveurs responsables d'une seule requête, la quantité de tests et de combinaisons à valider pour trouver une source de latence peut augmenter de manière exponentielle. Les problèmes à analyser ne sont pas nouveaux, ils sont similaires à ceux étudiés dans les systèmes temps-réel. La problématique cependant se situe au niveau de la détection automatisée en temps réel des problèmes dans des conditions réelles d'exploitation, et la mise à l'échelle de la collecte de données de contexte permettant la résolution. Dans cette thèse, nous proposons le \texttt{latency-tracker} comme solution efficace pour la mesure et l'analyse en temps réel de latences, et de le combiner avec le traceur \texttt{LTTng} pour la collecte et l'extraction de traces localement et sur le réseau. L'objectif principal est de rendre ces analyses complexes assez efficaces et non-intrusives pour fonctionner sur des machines de production, que ce soit sur des serveurs ou des appareils embarqués dédiés aux applications temps réel. Cette approche de la détection et de la compréhension des problèmes de latence dans l'ordre des dizaines de micro-secondes au niveau du noyau Linux est nouvelle et il n'existe pas d'équivalent à l'heure actuelle. En mesurant l'impact de tous les composants ajoutés dans le chemin critique des applications de manière individuelle, nous démontrons qu'il est possible d'utiliser cette approche dans des environnements très exigeants. Les mesures se concentrent au niveau de la consommation des ressources, jusqu'à l'effet sur les lignes de cache, mais également sur la mise à l'échelle sur des applications concurrentes et distribuées. La contribution principale de cette recherche se situe au niveau de l'ensemble des algorithmes développés permettant de mesurer précisément les latences avec un impact minimal, et de collecter assez d'informations de contexte pour en expliquer les causes. Ce faible impact permet l'application de ces méthodes dans des situations réelles où il était jusqu'à présent impossible de faire ce type de mesures sans modifier les conditions d'exécution. La spécialisation et l'optimisation des techniques actuelles d'agrégation, et la combinaison avec le domaine du traçage, donne ainsi naissance au domaine du traçage à état.----------ABSTRACT Today's server infrastructures are more and more organized around the cloud and virtualization technologies, and the services that run on these infrastructures tend to heavily use parallelisation to scale up to the demand. With this type of distributed systems, the performance analyses are becoming increasingly complex. Indeed, the work required to answer a single request can be divided among multiple servers, and a problem with any of the nodes can slow down the whole request. Finding the exact source of an abnormal latency in this kind of configuration can be really difficult and requires a lot of time. The problems we encounter are not new, they are similar to the ones faced by real-time systems. The biggest issue is to automatically detect in real-time these problems in production, and to have a scalable way to collect the context information required to understand and solve the problems. In this thesis, we propose the \texttt{latency-tracker} as a solution to efficiently measure and analyse latency problems in real-time, and to combine it with the \texttt{LTTng} tracer to gather and extract traces locally and on the network. The main objective is to make these complex analyses efficient enough to run on production machines, either servers in data-centers, or embedded platforms dedicated to real-time tasks. This approach to detect and explain latency issues in the order of tens of microseconds in the Linux kernel is new and there is no equivalent solution today. By individually measuring the impact of all the components added in the critical path of the applications, we demonstrate that it is possible to use this approach in very demanding environments. We measure the impact on the usage of resources, down to the impact on cache lines, but we also study the scalability of our approach on highly concurrent and distributed applications. The main contribution of this research is the set of algorithms developed to accurately measure latencies with a minimal impact, and to collect and extract enough context informations to understand the latency causes. This low impact enables the use of these methodologies in production, under real loads, which would be impossible with the existing tools today without risking to modify the execution conditions. We specialize and optimize the current techniques related to event agregation, and combine it with tracing to create the new domain of stateful tracing.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de génie informatique et génie logiciel
Directeur de mémoire/thèse: Michel Dagenais
Date du dépôt: 27 oct. 2017 11:07
Dernière modification: 27 oct. 2017 11:07
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/2283/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel