<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Transient and Local Increase in the Permeability of the Blood-Brain Barrier and the Blood-Retinal Barrier by Hyperthermia of Magnetic Nanoparticles in a Rat Model

Seyed Nasrollah Tabatabaei Shafie

Thèse de doctorat (2015)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (28MB)
Citer ce document: Tabatabaei Shafie, S. N. (2015). Transient and Local Increase in the Permeability of the Blood-Brain Barrier and the Blood-Retinal Barrier by Hyperthermia of Magnetic Nanoparticles in a Rat Model (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/1830/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Après avoir réussi à propulser des agents thérapeutiques encapsulés dans des micro-transporteurs magnétiques à un endroit précis à l'intérieur d'un modèle animal en utilisant le gradient de champ magnétique dans un appareil de résonance magnétique (RM) modifié, nous visons maintenant à livrer une drogue localement dans le système nerveux central (SNC). Afin de réussir la livraison de la drogue de façon localisée et augmenter l'efficacité du traitement, ce projet met de l’avant que les agents thérapeutiques doivent être administrés par des moyens pas plus envahissants qu’une injection intraveineuse, suivis par la propulsion à distance, contrôlée, et actionnée sur commande dans le SNC. La fonction exigeante du tissu neuronal dans le SNC (haute sensibilité/complexité du système) nécessite un environnement extrêmement stable. Un changement minime dans la composition du liquide interstitiel dans le SNC peut jouer un rôle prépondérant dans la régulation de son microenvironnement et de l'activité neuronale. Par conséquent, le SNC est conçu pour se protéger des fluctuations fréquentes de la concentration extracellulaire d’hormones, d’acides aminés, et des niveaux d'ions produits après les repas, l'exercice ou le stress (ainsi que d'agents pathogènes toxiques qui peuvent être en circulation dans le sang). Cette protection du SNC est permise grâce à la présence d’une barrière, nommée barrière hémato-encéphalique (BHE). Cette barrière préventive se compose essentiellement de cellules endothéliales étroitement reliées entre elles qui tapissent la surface intérieure de la plupart des vaisseaux sanguins dans le SNC. Bien que ceci offre un environnement neuronal stable, plus de 98% des molécules que constituent les drogues ne sont pas en mesure de franchir la BHE et leur pénétration est uniquement déterminée par les caractéristiques de perméabilité de la barrière. Ceci est alors un frein pour les traitements ciblant le SNC. Par conséquent, la recherche pharmaceutique fait un réel effort pour maximiser la livraison des médicaments vers le SNC. Pour autant, la présence des barrières physiologiques, bien qu’essentielles à la survie en conditions physiologiques, limitent les traitements qu’on a à notre disposition en conditions pathologiques.----------ABSTRACT After successfully propelling therapeutic agents encapsulated in magnetic micro-carriers to a specific location inside an animal model by the gradient magnetic field of a modified clinical Magnetic Resonance (MR) scanner, we are now aiming to perform local drug delivery in the region of the central nervous system (CNS). To achieve localized drug delivery and increase efficacy, this project advances the theme that the therapeutic agents must be administered by means no more invasive than an intravenous injection followed by remote propulsion, controlled tracking, and on-command actuation in the CNS. The demanding function of the CNS requires an extremely stable environment. In fact, any small change in the composition of the interstitial fluid in the CNS plays a predominant role in regulating its microenvironment and neuronal activity. Therefore, the CNS is conceived to protect itself from frequent fluctuations of extracellular concentration of hormones, amino acids, and ion levels that occur after meals, exercise, or stress - as well as from toxic pathogens that may be circulating in the blood stream. This preventive barrier consists mainly of tightly interconnected endothelial cells that carpet the inner surface of most blood vessels in the CNS. While it provides a stable neuronal environment, more than 98% of all drug molecules are not able to cross this barrier and the extent to which a molecule enters is determined only by the permeability characteristics of the barrier. Therefore, while pharmaceutical research progresses for drug delivery to the CNS, it is limited by its pharmacokinetics through physiological barriers. Successful transient and local opening of the barrier for diffusion of therapeutics could strongly support the feasibility of treating a variety of neurological disorders. A recent effort presented in this dissertation provides evidence for the emergence of a novel approach to overcome this problem. This technique uses magnetic nanoparticles (MNPs) in conjunction with an alternating magnetic field to transiently increase barrier permeability for drug delivery. MNPs can act as miniaturized heat sources that, when under the influence of the alternating magnetic field, dissipate thermal energy directly and exclusively to the barrier (hyperthermia). In addition to its novelty, the findings confirm that the technique does not damage the neurovascular unit, i.e. neurons, astrocytes, etc.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Institut de génie biomédical
Directeur de mémoire/thèse: Sylvain Martel et Hélène Girouard
Date du dépôt: 16 déc. 2015 13:51
Dernière modification: 01 sept. 2017 17:32
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/1830/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel