<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Contrôle et gestion de la légionelle dans les grands bâtiments

Stéphanie Fey

Masters thesis (2014)

[img]
Preview
Download (5MB)
Cite this document: Fey, S. (2014). Contrôle et gestion de la légionelle dans les grands bâtiments (Masters thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/1470/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ L’épidémie de légionellose à Québec en 2012 ainsi que l’implantation de nouvelles règlementations touchant le contrôle de Legionella dans les bâtiments exigeront des gestionnaires d’immeubles de mieux comprendre cette bactérie opportuniste trouvant les conditions idéales à sa prolifération dans les réservoirs artificiels des grands bâtiments. L’objectif principal du projet de recherche est d’étudier certains éléments déterminants parmi les critères de conception et modalités d’exploitation pour le contrôle de la prolifération de la légionelle dans les grands bâtiments. Cet objectif est orienté spécifiquement sur les aspects de gestion hydraulique et de désinfection chimique et thermique des grands bâtiments. Trois systèmes ont été étudiés : les réseaux d’eau chaude sanitaire, les tours de refroidissement des grands bâtiments (TAR) et les TAR en milieu industriel. Dans un premier temps, l’étude des réseaux d’eau chaude en milieu hospitalier et les analyses microbiologiques ont permis d’identifier trois points critiques de contrôle de la légionelle : les chauffe-eau et les boucles de recirculation, soit l’ossature principale du réseau et les points d’utilisation qui sont responsables de la contamination distale si des températures de contrôle ne sont pas maintenues. À cet égard, les travaux ont démontré que les profils de température aux points d’utilisation sont un excellent outil pour évaluer les zones à risque d’amplification des légionelles et mieux comprendre le régime hydraulique dans un réseau. Finalement, le suivi des températures en continu à la sortie des chauffe-eau est essentiel afin de s’assurer que l’équipement de chauffage assure en tout temps une température de contrôle minimale.----------ABSTRACT Following the Quebec’s legionellosis outbreak in 2012 and the recent promulgation of regulations on the control of Legionella in buildings, building managers need to better understand this opportunistic bacteria that find adequate conditions for its proliferation in artificial reservoirs of large buildings. The main objective of the research project was to investigate key design criteria and modalities of operation to control the proliferation of Legionella in large buildings. This objective is directed specifically to address aspects of hydraulic management and chemical and thermal disinfection in large buildings. Three types of systems were studied: domestic hot water systems, cooling towers of large buildings and industrial’s cooling towers (CTs). Firstly, monitoring of hot water systems in hospitals and microbiological analyzes identified three critical points for legionella control: water heaters and recirculating loops, the main network, and points of use that are responsible for distal contamination if controlled temperatures are not maintained. In this regard, this study has shown that temperature profiling at points of use is an excellent tool to locate areas at risk of amplification of Legionella and to improve the understanding of hydraulics of the distribution system. Finally, the continuous temperature monitoring at the outlet of the water heater is essential to ascertain that the heating equipment ensure a minimum temperature control in any time.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département des génies civil, géologique et des mines
Dissertation/thesis director: Michèle Prévost
Date Deposited: 22 Dec 2014 13:28
Last Modified: 24 Oct 2018 16:11
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/1470/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only