<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Multi-Level Trace Abstraction, Linking and Display

Naser Ezzati Jivan

Thèse de doctorat (2014)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (5MB)
Citer ce document: Ezzati Jivan, N. (2014). Multi-Level Trace Abstraction, Linking and Display (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/1402/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Certains types de problèmes logiciels et de bogues ne peuvent être identifiées et résolus que lors de l'analyse de l'exécution des applications. L'analyse d'exécution (et le débogage) des systèmes parallèles et distribués est très difficile en utilisant uniquement le code source et les autres artefacts logiciels statiques. L'analyse dynamique par trace d'exécution est de plus en plus utilisée pour étudier le comportement d'un système. Les traces d'exécution contiennent généralement une grande quantité d'information sur l'exécution du système, par exemple quel processus/module interagit avec quels autres processus/modules, ou encore quel fichier est touché par celui-ci, et ainsi de suite. Les traces au niveau du système d'exploitation sont un des types de données des plus utiles et efficaces qui peuvent être utilisés pour détecter des problèmes d'exécution complexes. En effet, ils contiennent généralement des informations détaillées sur la communication inter-processus, sur l'utilisation de la mémoire, le système de fichiers, les appels système, la couche réseau, les blocs de disque, etc. Cette information peut être utilisée pour raisonner sur le comportement d'exécution du système et investiguer les bogues ainsi que les problèmes d'exécution. D'un autre côté, les traces d'exécution peuvent rapidement avoir une très grande taille en peu de temps à cause de la grande quantité d'information qu'elles contiennent. De plus, les traces contiennent généralement des données de bas niveau (appels système, interruptions, etc ) pour lesquelles l'analyse et la compréhension du contexte requièrent des connaissances poussées dans le domaine des systèmes d'exploitation. Très souvent, les administrateurs système et analystes préfèrent des données de plus haut niveau pour avoir une idée plus générale du comportement du système, contrairement aux traces noyau dont le niveau d'abstraction est très bas. Pour pouvoir générer efficacement des analyses de plus haut niveau, il est nécessaire de développer des algorithmes et des outils efficaces pour analyser les traces noyau et mettre en évidence les événements les plus pertinents. Le caractère expressif des événements de trace permet aux analystes de raisonner sur l'exécution du système à des niveaux plus élevés, pour découvrir le sens de l'exécution différents endroits, et détecter les comportements problématiques et inattendus. Toutefois, pour permettre une telle analyse, un outil de visualisation supplémentaire est nécessaire pour afficher les événements abstraits à de plus hauts niveaux d'abstraction. Cet outil peut permettre aux utilisateurs de voir une liste des problèmes détectés, de les suivre dans les couches de plus bas niveau (ex. directement dans la trace détaillée) et éventuellement de découvrir les raisons des problèmes détectés. Dans cette thèse, un cadre d'application est présenté pour relever ces défis : réduire la taille d'une trace ainsi que sa complexité, générer plusieurs niveaux d'événements abstraits pour les organiser d'une facon hiérarchique et les visualiser à de multiples niveaux, et enfin permettre aux utilisateurs d'effectuer une analyse verticale et à plusieurs niveaux d'abstraction, conduisant à une meilleure connaissance et compréhension de l'exécution du système. Le cadre d'application proposé est étudié en deux grandes parties : d'abord plusieurs niveaux d'abstraction de trace, et ensuite l'organisation de la trace à plusieurs niveaux et sa visualisation. La première partie traite des techniques utilisées pour les données de trace abstraites en utilisant soit les traces des événements contenus, un ensemble prédéfini de paramètres et de mesures, ou une structure basée l'abstraction pour extraire les ressources impliquées dans le système. La deuxième partie, en revanche, indique l'organisation hiérarchique des événements abstraits générés, l'établissement de liens entre les événements connexes, et enfin la visualisation en utilisant une vue de la chronologie avec échelle ajustable. Cette vue affiche les événements à différents niveaux de granularité, et permet une navigation hiérarchique à travers différentes couches d'événements de trace, en soutenant la mise a l'échelle sémantique. Grâce à cet outil, les utilisateurs peuvent tout d'abord avoir un aperçu de l'exécution, contenant un ensemble de comportements de haut niveau, puis peuvent se déplacer dans la vue et se concentrer sur une zone d'intérêt pour obtenir plus de détails sur celle-ci. L'outil proposé synchronise et coordonne les différents niveaux de la vue en établissant des liens entre les données, structurellement ou sémantiquement. La liaison structurelle utilise la délimitation par estampilles de temps des événements pour lier les données, tandis que le second utilise une pré-analyse des événements de trace pour trouver la pertinence entre eux ainsi que pour les lier. Lier les événements relie les informations de différentes couches qui appartiennent théoriquement à la même procédure ou spécifient le même comportement. Avec l'utilisation de la liaison de la correspondance, des événements dans une couche peuvent être analysés par rapport aux événements et aux informations disponibles dans d'autres couches, ce qui conduit à une analyse à plusieurs niveaux et la compréhension de l'exécution du système sous-jacent. Les exemples et les résultats expérimentaux des techniques d'abstraction et de visualisation proposés sont présentes dans cette thèse qui prouve l'efficacité de l'approche. Dans ce projet, toutes les évaluations et les expériences ont été menées sur la base des événements de trace au niveau du système d'exploitation recueillies par le traceur Linux Trace Toolkit Next Generation ( LTTng ). LTTng est un outil libre, léger et à faible impact qui fournit des informations d'exécution détaillées à partir des différents modules du système sous-jacent, tant au niveau du noyau Linux que de l'espace utilisateur. LTTng fonctionne en instrumentant le noyau et les applications utilisateur en insérant quelques points de traces à des endroits différents.----------ABSTRACT Some problems and bugs can only be identified and resolved using runtime application behavior analysis. Runtime analysis of multi-threaded and distributed systems is very difficult, almost impossible, by only analyzing the source code and other static software artifacts. Therefore, dynamic analysis through execution traces is increasingly used to study system runtime behavior. Execution traces usually contain large amounts of valuable information about the system execution, e.g., which process/module interacts with which other processes/modules, which file is touched by which process/module, which function is called by which process/module/function and so on. Operating system level traces are among the most useful and effective information sources that can be used to detect complex bugs and problems. Indeed, they contain detailed information about inter-process communication, memory usage, file system, system calls, networking, disk blocks, etc. This information can be used to understand the system runtime behavior, and to identify a large class of bugs, problems, and misbehavior. However, execution traces may become large, even within a few seconds or minutes of execution, making the analysis difficult. Moreover, traces are often filled with low-level data (system calls, interrupts, etc.) so that people need a complete understanding of the domain knowledge to analyze these data. It is often preferable for analysts to look at relatively abstract and high-level events, which are more readable and representative than the original trace data, and reveal the same behavior but at higher levels of granularity. However, to achieve such high-level data, effective algorithms and tools must be developed to process trace events, remove less important ones, highlight only necessary data, generalize trace events, and finally aggregate and group similar and related events. The expressive nature of the synthetic events allows analysts to reason about system execution at higher levels, to uncover execution behavior in different areas, and detect its problematic and unexpected aspects. However, to allow such analysis, an additional visualization tool may be required to display abstract events at different levels and explore them easily. This tool may enable users to see a list of detected problems, follow the problems in the detailed levels (e.g., within the raw trace events), analyze, and possibly discover the reasons for the detected problems. In this thesis, a framework is presented to address those challenges: to reduce the execution trace size and complexity, to generate several levels of abstract events, to organize the data in a hierarchy, to visualize them at multiple levels, and finally to enable users to perform a top-down and multiscale analysis over trace data, leading to a better understanding and comprehension of underlying system execution. The proposed framework is studied in two major parts: multi-level trace abstraction, and multi-level trace organization and visualization. The first part discusses the techniques used to abstract out trace data using either the trace events content, a predefined set of metrics and measures, or structure-based abstraction to extract the resources involved in the system execution. The second part determines the hierarchical organization of the generated abstract events, establishes links between the related events, and finally visualizes events using a zoomable timeline view. This view displays the events at different granularity levels, and enables a hierarchical navigation through different layers of trace events by supporting the semantic zooming. Using this tool, users can first see an overview of the execution, and then can pan around the view, and focus and zoom on any area of interest for more details and insight. The proposed view synchronizes and coordinates the different view levels by establishing links between data, structurally or semantically. The structural linking uses bounding times-tamps of the events to link the data, while the latter uses a pre-analysis of the trace events to find their relevance, and to link them together. Establishing Links connects the information that are conceptually related together ( e.g., events belong to the same process or specify the same behavior), so that events in one layer can be analyzed with respect to events and information in other layers, leading to a multi-level analysis and a better comprehension of the underlying system execution. In this project, all evaluations and experiments were conducted on operating system level traces obtained with the Linux Trace Toolkit Next Generation (LTTng). LTTng is a lightweight and low-impact open source tracing tool that provides valuable runtime information from the various modules of the underlying system at both the Linux kernel and user-space levels. LTTng works by instrumenting the (kernel and user-space) applications, with statically inserted tracepoints, and by generating log entries at runtime each time a tracepoint is hit.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de génie informatique et génie logiciel
Directeur de mémoire/thèse: Michel Dagenais
Date du dépôt: 24 juil. 2014 10:55
Dernière modification: 01 sept. 2017 17:33
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/1402/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel