<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Modéliser l'impact de la construction résidentielle sur la demande de déplacements

Christine Théberge-Barrette

Mémoire de maîtrise (2013)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (10MB)
Citer ce document: Théberge-Barrette, C. (2013). Modéliser l'impact de la construction résidentielle sur la demande de déplacements (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/1322/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ La construction résidentielle à Montréal comme dans n’importe quelle ville, amène des questions importantes en termes de planification du transport et d’analyse des impacts. L’outil présentement utilisé au Canada et aux États-Unis pour l’estimation des déplacements générés par un développement résidentiel, le Trip Generation de l’Institut des ingénieurs en transport (ITE) est mal adapté pour la région Métropolitaine. Le développement d’une meilleure méthode d’évaluation des déplacements générés devient urgent dans un contexte de développement résidentiel massif dans la grande région de Montréal. Lors de la construction d’un projet résidentiel, certaines caractéristiques sont généralement connues tels le nombre de logements, le nombre de chambres et le prix demandé par logis. D’autres caractéristiques, habituellement utilisées pour prédire la mobilité des ménages, ne sont pas connues comme la taille, le nombre d’enfants et l’âge des personnes qui composeront le ménage habitant le logement. Le présent mémoire a comme mandat de développer des méthodes de prédictions du nombre de déplacements générés en fonction des caractéristiques connues lors d’un développement résidentiel : les propriétés du logement. Les données disponibles pour développer les modèles sont les données des enquêtes Origine-Destination et des recensements. Un extrait du rôle foncier a aussi été obtenu, mais sa contribution en termes d’ajout de variables explicatives avait peu de potentiel.----------ABSTRACT As in every other big city, residential development in Montreal has to be thought in relation with transportation planning. For now, ITE’S (Institue of Transportation Engineers) Trip Generation tool is the main instrument used in the United States and Canada to estimate trips generated through new residential developments. Unfortunately, this tool was not made to be used in urban context. The development of a better method of assessing trips generated by residential growth has become urgent considering the context of rapid residential growing in the greater Montreal area. Some variables are usually known when new residential developments are planned: number of dwellings, rooms per dwelling and, its cost. Others, usually used to describe household’s mobility patterns, aren’t. Among them, the household size and type, the age of its members or the presence of kids are particularly important. This thesis seeks to integrate dwelling unit properties as exploratory variables in trip generation models. Two main databases are used throughout this study: Origin-Destination travel survey and the national census data. A small part of the assessment roll was also available, but its contribution has not shown any real potential so far. Data had to be aggregated to describe the relationship between mobility and dwelling units properties. Montreal’s Origin-Destination travel survey does not include questions about the household housing context. National census aggregated data remains the only database widely available to researchers that describes dwelling unit properties.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département des génies civil, géologique et des mines
Directeur de mémoire/thèse: Catherine Morency
Date du dépôt: 11 avr. 2014 15:33
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:11
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/1322/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel