<  Back to the Polytechnique Montréal portal

Incidences de RFID dans une chaîne d’approvisionnement : processus, gestion des connaissances et performance

Yassine El Ghazali

PhD thesis (2013)

[img]
Preview
Download (2MB)
Cite this document: El Ghazali, Y. (2013). Incidences de RFID dans une chaîne d’approvisionnement : processus, gestion des connaissances et performance (PhD thesis, École Polytechnique de Montréal). Retrieved from https://publications.polymtl.ca/1166/
Show abstract Hide abstract

Abstract

RÉSUMÉ : Objectif principal et motivations L’objectif principal de la thèse par article vise à évaluer, dans un contexte de chaîne d’approvisionnement, les impacts de la technologie RFID (“Radio Frequency Identification”) sur les processus, la gestion des connaissances et la performance. Cette recherche se distingue des travaux antérieurs en mettant une emphase particulière sur les incidences de RFID sur l’acquisition, la gestion, le partage et le transfert des connaissances, et ce, autant à l’interne (dans chaque organisation) qu’à l’externe (dans la chaîne d’approvisionnement). Nous proposons également que la gestion des connaissances ainsi améliorée permet l’ajout d’intelligence. Cet objectif est poursuivi dans le contexte spécifique de la construction industrielle. Un tel contexte est intéressant puisque le poids économique de l’industrie de construction est élevé (au Québec, un emploi sur 20 en dépend) et que la construction industrielle connait des investissements substantiels, de l’ordre au Canada de 86,9 milliards de dollars pour 2012. De plus, c’est un secteur à forte intensité de connaissances dans lequel les firmes de génie-conseil jouent un rôle déterminant. Finalement, le fait de s’intéresser à une chaîne d’approvisionnement plutôt qu’à des entreprises individuelles correspond à une tendance lourde. Nous avançons donc que l’objectif général de recherche présente une certaine pertinence pratique. Sur le plan théorique, le projet doctoral est motivé par plusieurs facteurs. Premièrement, le nombre d’articles de recherche qui visent un objectif de recherche similaire est très restreint. Deuxièmement, la gestion des connaissances nous apparait primordiale dans une économie dite basée sur les connaissances, les connaissances étant un facteur de production relativement plus important que les coûts de la main d’œuvre. Troisièmement, les connaissances représentent un actif intangible qui est à base même des avantages concurrentiels durables. Quatrièmement, la technologie RFID soulève des enjeux technologiques et non-technologiques qui ne sont pas entièrement résolus. Stratégie méthodologique privilégiée Cette recherche est exploratoire car elle sert à combler le ‘vide’ théorique et empirique concernant notre problématique spécifique. Elle correspond donc au paradigme qualifié d’empirico-inductif et est fondée sur des propositions de recherche. Plus précisément, elle a été conduite dans cinq entreprises membres de cette chaîne pendant les étapes de la construction et post-construction au sein d’une raffinerie). Le client final est l’entreprise propriétaire de cette raffinerie, le maître d’œuvre est la firme de construction et les fournisseurs et sous-traitants sont respectivement le fournisseur de matières premières, l’entreprise de fabrication de systèmes de tuyauterie et l’entreprise responsable de la préparation de la surface et du revêtement anticorrosif des systèmes de tuyauterie. Ces cinq entreprises correspondent à cinq niveaux de la chaîne d’approvisionnement. Au total, 57 participants ont été impliqués. Observations, entrevues semi- structurées et analyse de documents internes et externes représentent pour l’étude de terrain les techniques de collecte de données privilégiées tandis que les groupes de discussion ont permis d’atteindre certains consensus et de valider les données empiriques et résultats obtenus. Un consensus s’est formé pour explorer le potentiel de RFID au niveau de 1) l’approvisionnement des systèmes de tuyauterie, 2) de leur fabrication, peinture et installation sur le site de construction (soit la raffinerie) et, 3) leur inspection et maintenance après que les systèmes de tuyauterie soient installés. Ceci constitue trois applications distinctes de RFID, chacune ayant par exemple leurs propres exigences sur le plan technologique, leurs contraintes sur le plan organisationnel et inter-organisationnel, etc. Ces trois applications sont aussi les trois études de cas. Principaux résultats Les données empiriques confirment que RFID a en effet une influence positive sur les modèles de gestion que ce soit au niveau de l’amélioration des modèles existants ou de l’adoption de nouveaux modèles selon les résultats des trois articles de thèse. Par contre, l’incidence de RFID sur les modèles collaboratifs reçoit un soutien plus faible et mitigé : en effet, nous n’avons obtenu aucune évidence empirique sur la confiance tandis que l’amélioration des relations inter-organisationnelles est surtout démontrée dans le premier article de thèse. L’adoption de la technologie RFID dans une industrie aussi complexe que celle de la construction industrielle est prometteuse. En effet, les résultats empiriques de notre recherche démontent que la technologie RFID a des incidences positives sur l’uniformisation, l’intégration, l’amélioration et l’automatisation des processus. Cette technologie améliore également l’acquisition, la gestion, le partage, le transfert des connaissances et permet d’ajouter de l’intelligence au niveau intra- et inter- organisationnel. Elle réduit certaines inefficacités et plusieurs coûts opérationnels. L’analyse inter-cas a permis de dégager des facteurs déterminants additionnels. En particulier, nous avons pu établir que trois types de pressions isomorphiques, soit mimétiques, coercitives et normatives, s’exercent de façon différencié selon le type d’application RFID et selon la perspective de chacune des cinq entreprises. La compatibilité des scénarios RFID avec les compétences technologiques des entreprises impliquées se révèle un facteur important. Les limites et contraintes ainsi que les principales contributions sont examinées dans le septième chapitre et la thèse conclut avec des avenues de recherche.----------ABSTRACT : Main objective and motivations The main objective of the thesis is to evaluate, in the context of supply chain, the impacts of RFID (Radio Frequency Identification) technology on processes, knowledge management and performance. This research differs from previous work by placing a strong emphasis on the impacts of RFID on the acquisition, management, sharing and transfer of knowledge, that are assessed internally (within the organization) and externally (across the supply chain). We also propose that improved knowledge management allows added-intelligence. The above objective is pursued within the specific context of the industrial construction sector. Such a context is interesting because the economic weight of the construction industry is high (in Quebec, one out of 20 jobs) and because the Canadian industrial construction benefited, in 2012, from substantial investments in the order of 86.9 billion dollars. Moreover, industrial construction represents a knowledge-intensive where engineering firms play a decisive role. Finally, the focus on a supply chain rather than on individual companies corresponds to a heavy trend. We argue that the overall objective of research has some practical relevance. From a theoretical perspective, the thesis is motivated by several factors. First, the number of research articles that target a similar research goal is very limited. Second, knowledge management appears to be critical in the so-called knowledge-based economy where knowledge can be considered as an important production factor. Third, knowledge is an intangible asset that brings sustainable competitive advantages. Fourth, RFID technology raises technological and non-technological issues that are not fully resolved. Methodological strategy This research is exploratory as it serves to fill the existing theoretical and empirical gaps in the literature. It thus corresponds to the empirical-inductive paradigm and is based on research propositions. More specifically, the field study was conducted in five companies in one supply chain during the construction and post-construction stages within one refinery. The end customer is the owner of the refinery, the contractor is the construction firm and the suppliers and subcontractors are respectively the supplier of raw materials, the manufacturing company of the piping systems, and company responsible for surface preparation and coating of the piping systems. These five companies correspond to the five levels of the supply chain. A total of 57 participants were involved. Observations, semi-structured interviews and analysis of internal and external documents were used as data sources while the focus groups allowed to reach some consensus on key decision points and to validate the empirical data and the results. A consensus was formed to explore the potential of RFID for 1) the supply of piping systems, 2) the manufacturing, painting and installation of these systems in the construction site (the refinery), and 3) the inspection and maintenance of the piping systems after their installation. This represents three different RFID applications, each with its own requirements in terms of technological, organizational and inter-organizational constraints. These three applications are also the three case studies. Main results Empirical evidence confirms that RFID has indeed a positive influence on business models, whether at improving existing models or at adopting new models. The impact of RFID on collaborative models receives a weaker and mixed support. The adoption of RFID technology in a sector as complex as the industrial construction industry seems promising. Indeed, the empirical results demonstrate that RFID technology has a positive impact on the standardization, integration, improvement and automation of processes. This technology also enhances the acquisition, management, sharing, and transfer of knowledge and adds intelligence at the intra-and inter-organizational levels. Finally, it reduces several inefficiencies and lowers several operational costs. The cross-case analysis has identified additional factors. In particular, we have established that three types of isomorphic pressures or mimetic, coercive and normative, have a differentiated influence depending on the type of RFID application and on firms’ perspective. The compatibility of RFID scenarios with organizational technology competences also proved to be a significant factor. The research limits as well as the main contributions are discussed in the seventh chapter and the thesis concludes with avenues of research.

Open Access document in PolyPublie
Department: Département de mathématiques et de génie industriel
Dissertation/thesis director: Élisabeth Lefebvre
Date Deposited: 23 Oct 2013 12:00
Last Modified: 27 Jun 2019 16:49
PolyPublie URL: https://publications.polymtl.ca/1166/

Statistics

Total downloads

Downloads per month in the last year

Origin of downloads

Repository Staff Only