<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Conception et implémentation d'un treillis de calcul configurable à deux niveaux

Mathieu Allard

Mémoire de maîtrise (2012)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (1MB)
Citer ce document: Allard, M. (2012). Conception et implémentation d'un treillis de calcul configurable à deux niveaux (Mémoire de maîtrise, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/1004/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

Résumé De nos jours, la technologie FPGA est devenue de plus en plus puissante et complexe à un niveau que seule la technologie ASIC pouvait atteindre il y a quelques années. Les FPGA peuvent inclure plusieurs processeurs, des unités de traitement spécialisées, des réseaux sur puce pour le routage des données en interne, etc. Bien que le FPGA fonctionne à une fréquence moindre qu'un processeur à usage général, la nature parallèle de la logique matérielle permet tout de même d'opérer des algorithmes beaucoup plus rapidement. En combinant les meilleures propositions d'un système basé sur processeur ou d'un ASIC, les FPGA ont ouvert une grande flexibilité et la possibilité d'un prototypage rapide pour les ingénieurs et scientifiques de toutes les expertises. Toutefois, malgré les nombreux progrès réalisés dans la description de systèmes matériels à des niveaux d'abstraction plus élevés (des modules IP configurables, des réseaux sur puces, des processeurs configurables etc.), la réalisation d'architectures complexes est encore aujourd'hui un travail réservé aux spécialistes (typiquement des ingénieurs en conception de circuits numériques). De plus, c'est un processus relativement long (des mois, voire des années) si on considère non seulement le temps de conception de l'architecture mais encore le temps pour la vérifier et l’optimiser. De plus, les ressources disponibles augmentent à chaque nouvelle mouture, menant à des architectures de plus en plus élaborées et à une gestion de plus en plus difficile. Le FPGA proposerait alors des performances et un pouvoir de calcul inégalés, mais serait difficilement utilisable car on n'arriverait pas à extraire de façon simple et efficace toute cette puissance. Le but ultime serait d'avoir des performances du niveau matériel avec la flexibilité et la simplicité de développement du logiciel. Le projet consiste à faire la conception et l’implémentation d’une toute nouvelle architecture de type treillis permettant de traiter des algorithmes sur un grand flot de données. Les algorithmes ayant de grandes possibilités de parallélisme seraient avantagés par ce treillis. Ce treillis de calcul est configurable à deux niveaux d’abstraction. Au plus bas niveau (niveau matériel), l’architecture est constituée de divers blocs permettant de réaliser les différents chemins de données et de contrôle. Les données se propagent donc de mémoires en mémoires à travers des ALU. Ces transactions sont contrôlées par le niveau plus haut (niveau de configuration logicielle). En effet, l’utilisateur du treillis pourra venir implémenter ses algorithmes à travers de petites mémoires à instructions situées dans l’architecture. Il sera également possible de venir reconfigurer dynamiquement le comportement du treillis. On permet donc à des programmeurs logiciels d’exploiter toute la puissance d’une implémentation matérielle, sans toutefois devoir la développer en détail. Cela évite aux utilisateurs d’avoir à apprendre à exploiter les FPGA à un niveau matériel, tout en gardant confidentielle le détail interne de la dite architecture.----------Abstract Nowadays, FPGA technology has become more powerful and complex at a level that only ASIC could reach a few years ago. FPGAs can now include several processors, specialized processing units, on-chip networks for routing internal data, etc. Although the FPGA operates at a smaller frequency than a general purpose processor, the parallel nature of the hardware logic still allows algorithms to operate much faster. By combining the best parts of a system based on processor or a ASIC, FPGAs have allowed a great deal of flexibility and the possibility of rapid prototyping for engineers and scientists of all expertise. However, despite the many advances in hardware systems described at higher levels of abstraction, the implementation of complex architecture is still a job for specialists (electronic engineers designing digital circuits). Moreover, it is a relatively long process (months or years) if we consider not only the time to design the architecture but also the time to verify and optimize it. In addition, available resources are increasing in each new FPGA version, leading architectures to become more elaborate and management more difficult. The FPGA proposes very high performance and unrivaled computing power, but may become obsolete because it is difficult to extract in a simple and effective way all that power. The ultimate goal would be to have hardware performance with software development simplicity and flexibility. The project involves the design and implementation of a new architecture (mesh type) for processing algorithms on a large data stream. Algorithms with great potential for parallelism would benefit from this lattice. The mesh is configurable at two levels of abstraction. At the lowest level (hardware level), the architecture consists of various blocks supporting the different data paths and control structures. The data thus propagate from memories to memories through ALUs. These transactions are controlled by a higher representation (software level). In fact, the user can implement algorithms on the lattice through small memories placed within the architecture. With the proposed structure, it is also possible to dynamically reconfigure the behavior of the lattice. It thus allows software programmers to harness the power of a hardware implementation, without further notice. This prevents users from having to learn how to use the FPGA while allowing to keep confidential the architecture itself. This work is part of an industrial partnership with a company financing the project with a MITACS internship. The company manufactures and markets frame grabbers operating at high frequencies and offering high resolutions. These cards are already using FPGAs with an important part of these circuits being unused logic. Customers are asking to use this logic to perform preprocessing algorithms. However, most of them would be unable to use it effectively and without harming the rest of the logic required for proper operation of the board. In addition, the partner does not want to disclose the source code of the architecture implemented in the FPGA. The relevance of the proposed project is therefore justified by the fact that it would be possible to deliver boards with the architecture (in addition to the logic already used). The customer would only specify his high-level applications.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de génie électrique
Directeur de mémoire/thèse: Jean-Pierre David
Date du dépôt: 26 mars 2013 15:02
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:11
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/1004/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel