<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Développement et utilisation d’un outil de calcul des coûts indirects des accidents de travail basé sur une cartographie des processus

Romain Jallon

Thèse de doctorat (2011)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (2MB)
Citer ce document: Jallon, R. (2011). Développement et utilisation d’un outil de calcul des coûts indirects des accidents de travail basé sur une cartographie des processus (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/640/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Les maladies et accidents professionnels infligent un fardeau économique considérable aux systèmes de santé nationaux, aux travailleurs blessés et aux entreprises. Afin de favoriser la prise en charge des situations de travail à risque par les entreprises et de les convaincre d’investir en prévention, les problématiques de santé et sécurité au travail (SST), et notamment l’impact des blessures sur la productivité des milieux de travail, doivent être exprimées dans un langage monétaire. En réponse à ce besoin, de nombreux travaux portant sur l’évaluation du coût des accidents de travail ont été réalisés mais les intervenants en SST utilisent peu cette information. Cette lacune est probablement liée au fait que les chercheurs n’ont pas encore réussi à mettre en place un outil de calcul des coûts des accidents qui réponde aux contraintes de temps et de précision des preneurs de décisions œuvrant au sein des milieux de travail. Cette recherche a pour objectif principal le développement d’un outil de calcul des coûts indirects adapté à une utilisation par les intervenants en SST sur le terrain. Elle s’articule autour de quatre études distinctes : dans la première étude, la littérature scientifique est passée en revue afin d’identifier les limites qui freinent l’utilisation des modèles de calcul du coût indirect dans les entreprises et d’établir des bases et des critères à respecter pour le développement d’un outil de calcul des coûts indirects adapté à une utilisation sur le terrain. En utilisant ces bases et critères ainsi que des données récoltées dans 10 entreprises de tailles et secteurs d’activité variés, un modèle de calcul des coûts indirects utilisant une cartographie de la réponse organisationnelle à un accident de travail a été élaboré et est présenté dans la seconde étude. Dans une troisième étude, cet outil a été utilisé afin de caractériser l’impact de plusieurs variables sur le montant des coûts indirects des accidents de travail en vue de générer des connaissances nouvelles sur leur comportement. Dans la dernière étude, les coûts indirects ont été mis en relation avec les niveaux de risque tels qu’évalués par les méthodes d’analyse de l’exposition aux facteurs de risque de troubles musculo-squelettiques (TMS), et ce, afin que les intervenants en SST puissent bénéficier, au moment de l’évaluation du poste de travail, d’une double indication, à la fois sur les niveaux de risque auxquels sont exposés les travailleurs et sur les coûts reliés à cette exposition au risque. Cette thèse a permis la mise en place d’un outil de calcul des coûts indirects qui semble adapté à une utilisation par les intervenants en SST sur le terrain. La cartographie des processus permet d’identifier aisément la durée et la fréquence des actions prises par les intervenants lorsqu’un accident de travail survient, facilite l’étape de collecte des informations nécessaires au calcul du coût indirect et fournit à l’utilisateur un résultat précis et exploitable. Des connaissances nouvelles sur la structure et le comportement des coûts indirects ont été générées dans la troisième étude : la comparaison de huit scénarios d’événements montre que les coûts indirects varient selon la gravité et la durée de l’accident ; la mise en relation de plusieurs variables au moyen d’analyses statistiques permet de mettre au jour que les coûts indirects varient significativement selon la nature, le siège de la lésion ou l’âge du travailleur ; les régressions linéaires révèlent que le nombre de jours de travaux légers et la productivité du travailleur pendant cette période influencent significativement les coûts indirects. Enfin, les résultats de la quatrième étude indiquent qu’il n’y a pas de corrélation significative entre les niveaux de risque mesurés au moyen de méthodes d’analyse de l’exposition aux facteurs de risque de TMS et les coûts indirects. En définitive, cette étude propose un outil inédit de calcul des coûts indirects qui semble adapté à une utilisation sur le terrain et qui devrait favoriser l’utilisation de l’information essentielle que représente le montant du coût indirect des accidents lors de la prise de décision relative aux investissements en prévention. Les nouvelles connaissances sur le comportement des coûts indirects devraient alimenter de futures recherches afin d’améliorer les outils proposés aux intervenants en SST et de soutenir la prise en charge de la prévention des situations de travail à risque par les entreprises.----------ABSTRACT Occupational injuries and illnesses represent a considerable financial burden for national health organizations, for injured employees and for employers. To foster the support of safe working condition by companies and convince them to invest in prevention, Occupational Health and Safety (OHS) issues, including the impact of injuries on the business productivity, must be expressed in dollar figures. In response to this need, researchers have conducted many studies on the cost of workplace accidents but OHS stakeholders still rarely use this information. The lack of consideration of this key information is related to the fact that the scientific literature has failed to provide OHS stakeholders with a cost-calculation tool that is both sufficiently accurate and does not require a data-collection stage ill-suited to the time constraints of workplace decision-makers. This research’s main objective is to develop an indirect-cost calculation model adapted to field use by OHS stakeholders. Four separate studies were conducted. In the first study, the recent scientific literature is reviewed to identify factors that may limit the use of workplace indirect costs calculation models and to establish basis and criteria to follow for developing an indirect cost model suitable for the work environment. Using these basis and criteria and the data collected in 10 companies of various sizes in different industry sectors, an indirect cost calculation model using process mapping of the organizational response to a workplace accident has been developed and is presented in the second study. In the third one, the calculation model is used to qualify the impact of several variables on the indirect costs of workplace accidents to expand the body of knowledge on their characteristics. In the last study, indirect costs are related to risk levels as assessed by methods for analyzing exposure to risk factors associated with musculoskeletal disorders (MSD) so that OHS stakeholders can benefit, when evaluating workstations, from a dual indication about the risk levels faced by workers and the costs related to this exposure. This thesis has enabled the development of an indirect cost calculation model that seems suitable for field use by OHS stakeholders in the 10 companies in which it was established. Indeed, the process mapping allows easy identification of the duration and frequency of actions taken by stakeholders when a workplace accident occurs, facilitates the collection of the information needed to calculate indirect costs and yields a usable, precise result. New findings on the variables that influence indirect costs are presented in the third study: a comparison of eight event scenarios shows that indirect costs vary depending on the severity and duration of the accident. Statistical analyses indicate that indirect costs vary significantly depending on the type and site of the injury. Linear regressions reveal that the number of days of light work has a major influence on indirect costs. The fourth study results show no significant correlation between risk levels as assessed by methods for analyzing exposure to MSD risk factors and indirect costs. Ultimately, this research presents a new indirect cost calculation model well-adapted to field use that should promote the consideration of the indirect costs of accidents, which are crucial to prevention investment decisions. New findings on indirect costs and their characteristics should stimulate new research and foster the improvement of the tools currently available to OHS stakeholders to help prevent hazardous workplace situations in their companies.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Nathalie De Marcellis-Warin
Date du dépôt: 26 mars 2012 15:17
Dernière modification: 01 sept. 2017 17:33
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/640/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel