<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Essays into the evolution of systems of innovation: a comparative\phylogenetic tree approach

Ziad Rotaba

Thèse de doctorat (2010)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (1MB)
Citer ce document: Rotaba, Z. (2010). Essays into the evolution of systems of innovation: a comparative\phylogenetic tree approach (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/384/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Au cours de la dernière décennie, la littérature sur l'innovation a consacré une attention particulière au secteur de la Haute Technologie (HT). Une telle attention est principalement attribuable au rôle essentiel de la HT afin de contribuer à la croissance économique, à la construction de nouvelles économies et à l’amélioration du bien-être des sociétés. Cette attention croissante en faveur de la HT, a poussé une partie considérable de la littérature sur l’innovation de la traditionnelle basse et moyenne technologie (‘Low Medium Techs’ ou LMT). Cet écart au sein de la littérature a attiré l'attention des chercheurs en innovation qui soulignent actuellement le rôle important que le secteur des LMT joue pour pousser la croissance économique et gérer le taux de chômage présentement en augmentation. Cette tentative d’amener une prise de conscience des secteurs universitaire, industriel et financier ne peut pas être isolé du système national d'innovation où ces secteurs sont positionnés. En ajoutant une dimension supranationale, on note qu'une proportion considérable des activités LMT est actuellement en processus de migration des économies avancées vers les économies en phase de rattrapage. Ce travail de recherche vise à valider trois hypothèses principales. La première traite de la maturité du secteur des HT vis à vis celui des LMT à savoir si nous assistons actuellement à une phase de renouvellement et de transformation suivant la trajectoire du secteur de l'électronique. La seconde porte sur les économies où ces secteurs sont situés, et vise à vérifier si le positionnement dans une économie particulière joue un rôle au niveau de l’innovation du secteur industriel. La troisième hypothèse évalue la faisabilité d'une approche par arbre phylogénétique pour classer les entreprises dans les systèmes d'innovation (secteurs HT et LMT, économies avancées et en phase de rattrapage) et pour vérifier si l'évolution des meilleures pratiques au sein de ces systèmes est réalisable. Les résultats soutiennent l'hypothèse que les secteurs des HT et des LMT subit un renouvellement sectoriels et une phase de transformation. En outre, puisque les HT et LMT sont des secteurs complémentaires, il est logique de penser que les économies qui excellent dans l'un des secteurs doivent aussi exceller dans l'autre aussi. Ce travail de recherche prouve que si cela est vrai pour les économies en rattrapage, ce ne l’est cependant pas dans le cas des économies avancées. Ces résultats sont aussi validés en utilisant une approche par arbre phylogénétique.----------ABSTRACT In the past decade, the innovation literature has a dedicated special attention to the High Technology (HT) sector. Such an attention was primarily due to the critical role high techs play to foster economic growth, building new economies, and enhancing the well being of societies. This increasing attention has pushed a considerable part of the innovation literature from the traditional Low, Medium Technology (LMT) sectors towards high tech (HT) sectors. This deviation in the literature has caught the eye of innovation scholars who are currently highlighting the important role that LMT plays to increase economic growth and manage the currently increasing unemployment rates. This attempt to increase the awareness of the academic, industrial and financial sectors to the importance LMT cannot be isolated from the national system of innovation in which those sectors are positioned. Adding a supranational dimension, it is witnessed that a considerable proportion of LMT activities are currently migrating from leading to catching-up economies. This research work targets three main hypotheses. The first addresses the HT sector maturity and whether we are currently witnessing a renewal and transformation phase, following the trajectory of the electronics sector. The second addressed the economies where those sectors are located. In other words, it assesses whether the innovation strategic context for LMT in leading economies will be as advanced as its HT sector. This level should be similar as well in catching up economies, but with a lesser magnitude then in leading economies. The third hypothesis will assess the feasibility of a phylogenetic tree approach to classify firms within systems of innovation (HT, LMT, Leading and Catching ups) and whether the inference of the evolution of the best practices within these systems is achievable. The results support the hypothesis that HT and LMT are going through a sectoral renewal and transformation phase. Furthermore, since HT and LMT are complementary sectors, it is predominantly argued that economies excelling in one of the sectors should excel in the other as well. This research work proves that while this is true in catching up economies, it is not however in the case of leading economies. These results were to a great extent validated by using a phylogenetic tree approach.

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Catherine Beaudry
Date du dépôt: 29 nov. 2010 14:47
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/384/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel