<  Retour au portail Polytechnique Montréal

Stratégies logistiques des donneurs d'ordres oeuvrant dans le domaine des matières dangereuses.

Marie-Hélène Leroux

Thèse de doctorat (2010)

[img]
Affichage préliminaire
Télécharger (2MB)
Citer ce document: Leroux, M.-H. (2010). Stratégies logistiques des donneurs d'ordres oeuvrant dans le domaine des matières dangereuses. (Thèse de doctorat, École Polytechnique de Montréal). Tiré de https://publications.polymtl.ca/285/
Afficher le résumé Cacher le résumé

Résumé

RÉSUMÉ Depuis plusieurs années, les accidents de matières dangereuses (Toulouse en 2001, Saint-Basilele- Grand en 1988 ou Mississauga-Toronto en 1979) attirent avec raison l'attention du public, des gouvernements et des chercheurs. En raison de la croissance continue de ce secteur d'activité, le nombre d’accidents est appelé à augmenter si les mesures de mitigation du risque demeurent inchangées. Par conséquent, la population s'oppose de plus en plus à la venue d'activités industrielles à risque sur le territoire de leur collectivité. De nouvelles législations sont régulièrement introduites afin de régir ce domaine industriel et des méthodologies visant la minimisation des risques sont développées. Pendant ce temps, les entreprises font face à un univers logistique complexe (choix d'un mode de transport, choix d'un transporteur, choix d'un fournisseur, prise en compte du coût, prise en compte des réglementations, prise en compte du risque, etc.) auquel les modèles développés par les chercheurs peuvent difficilement répondre. En effet, ces modèles étudient essentiellement le trajet exact emprunté par les matières dangereuses (planification tactique) et en mettant l'accent sur la minimisation des risques, suggèrent des choix allant parfois à l'encontre des réalités des entreprises qui doivent considérer la viabilité financière de chaque option. Également, afin d'être compétitives les entreprises ont de plus en plus recours à la sous-traitance et sont portées à aller chercher leurs matières premières de plus en plus loin afin de diminuer les coûts d'achat. Ces pratiques peuvent augmenter le niveau de risque et certaines entreprises en sont très conscientes, cependant elles affirment que le critère risque ne peut simplement pas compétitionner avec le critère coût lors de la prise de décision logistique. Il existe donc un besoin de voir apparaître des modèles d'optimisation des choix logistiques (planification stratégique) adoptant le point de vue des entreprises et vérifiant l'interaction entre les facteurs risque et coût afin de voir si les pertes encourues suite à un accident de matières dangereuses sont suffisamment élevées pour influencer les choix logistiques. Ce sont d'ailleurs les principaux objectifs de la thèse. Le point de vue des sites fixes est avant tout examiné puisqu'ils sont plus à même d'influencer la chaine logistique que ne le sont les transporteurs. Afin d'y parvenir, la situation actuelle doit premièrement être examinée. Ce document présente donc :----------ABSTRACT For several years, hazardous materials accidents (Toulouse in 2001, Saint-Basile-le-Grand in 1988 or Mississauga-Toronto in 1979) have drawn particular attention among various groups: the public, the governments and the researchers. Because of the continuous growth of this industry, the number of accidents would even increase if security measures remain unchanged. Consequently, new legislations are regularly introduced, methodologies aimed toward risks minimization are developed and new facilities generally face opposition. Meanwhile, firms are faced with complex logistics decisions: selection of the means of transportation, carrier selection, supplier selection, taking costs into accounts, taking regulations into account, taking risk into account, etc. However, current logistics models can hardly answer these questions as most are only aimed toward hazardous materials routing (tactical planning) and primarily focus on risks minimization. Hence, to stay competitive, firms tend to subcontract hazmat-related activities and raw materials are bought further and further away to reduce purchase costs. While these practices can increase risk levels firms state that in most cases, costs are simply too important to take risks into account. There is thus a need for new operational research models aimed at optimizing hazardous materials logistics choices (strategic planning) and adopting the firm’s point of view. The way exploitation costs and risk interact should also be examined to see if accident penalties are high enough to influence the decision-making process. These are the main goals of this thesis. We mainly focus on fixed installations, rather than on carriers, as they can influence hazmat logistics the most. However, before such an optimization model can even be developed, the current situation must be carefully examined. Hence, this document presents in turn: an analysis of the relevant literature, a survey of hazardous materials logistics, the influence of the organisational factors on the level of risk then finally, the modeling and the optimization of hazardous material logistics choices (including a sensitivity analysis). Hazardous materials literature was first examined: general statistics on dangerous goods accidents, risk analysis, transportation and location problems and risk management. Although this

Document en libre accès dans PolyPublie
Département: Département de mathématiques et de génie industriel
Directeur de mémoire/thèse: Nathalie De Marcellis-Warin et Martin Trépanier
Date du dépôt: 23 juin 2010 15:59
Dernière modification: 24 oct. 2018 16:10
Adresse URL de PolyPublie: https://publications.polymtl.ca/285/

Statistiques

Total des téléchargements à partir de PolyPublie

Téléchargements par année

Provenance des téléchargements

Actions réservées au personnel